La question de l’immigration à Madagascar

Je ne sais pas si vous avez le temps de suivre les infos à Madagascar, mais un fait insolite a particulièrement attiré mon attention. Il s’agit d’un ressortissant étranger ayant eu des rapports sexuels avec une jeune fille malgache en public, en plein jour, devant notamment des mineurs sur la plage de Manakara. En plus, circonstances aggravantes, il semblerait que la jeune fille soit encore mineure (cette information reste cependant à vérifier). On se trouve donc devant un probable acte de pédophilie et/ou attentat à la pudeur, actes que les autorités devraient punir d’une manière ferme et sans appel.

Ce genre d’incidents, qui semble récurrent, nous amène à poser la question du contrôle de l’immigration à Madagascar. Il semblerait que n’importe quel “péquenot” puisse entrer dans la Grande île très (trop) facilement et profiter de la force de l’euro pour satisfaire certains besoins qu’ils ne peuvent satisfaire dans leur pays d’origine.

Qu’en pense le gouvernement malgache ? Se sont-ils penchés sur ce problème ? Certains diront que nous n’avons pas le choix sous prétexte que le tourisme, même sexuel, fait rentrer des devises. Certes, mais à quel prix ? Si c’est pour que certains nous ramènent leurs maladies, qu’ils nous traitent comme des chiens parce qu’ils ont des euros et qu’ils humilient nos femmes, moi je dis non !

Bien entendu, il ne faut pas généraliser car il existe aussi de vrais touristes venus uniquement pour admirer la beauté du pays et non pour profiter de la pauvreté de la population. N’oublions pas aussi ces personnes amoureuses de Madagascar et qui ont tout lâché pour venir y investir leurs économies ou pour y mener des actions humanitaires.

Vos réactions

commentaires

2 commentaires à propos de “La question de l’immigration à Madagascar

    • Le deuxième contingent d’étrangers résidents et touristes confondus sont les italiens, fortement implantés justement à Nosy Be, les anglo-saxons viennent très loin derrière ; normal, ici c’est une terre francophone avant tout et les anglo saxons n’aiment pas trop faire l’effort de parler autre chose que leur propre langue et n’aiment pas trop les microbes… sans commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*