Les cyclones, un vrai frein au développement

Tous les ans, c’est la même chose. Tous les ans, Madagascar subit les dégâts causés par les cyclones. Et tous les ans, on assiste à une espèce de résignation générale face à Dame Nature, une médiatisation brève de son passage pour finir par un appel aux dons pour aider les victimes. Et tous les ans, on reconstruit avec les mêmes matériaux, aux mêmes endroits avec les mêmes méthodes.

Et tous les ans, je me pose la question suivante : pourquoi, à l’instar du Japon qui lutte efficacement contre ses tremblements de terre, Madagascar n’est-elle pas capable de faire des constructions qui résistent aux cyclones ?

Qu’en est-il des plans et exercices d’évacuation de la population ? Est-ce dû à un manque de moyens ? De matière grise ? Ou est-ce un problème de vision ? Ou encore, est-ce impossible techniquement ? Quelle qu’en soit la ou les causes, il serait temps de considérer les cyclones comme une priorité, tout simplement parce qu’à terme, une lutte efficace contre ce fléau reviendrait beaucoup moins cher à la Grande Ile… En effet, ce qu’on aura réussi à construire ne sera pas systématiquement détruit l’année suivante ! A bon entendeur…

Vos réactions

commentaires

5 commentaires à propos de “Les cyclones, un vrai frein au développement

  1. La cause est noble et cette réflexion mérite l’intérêt. Ceci dit, la solution bien qu’annoncée d’une façon si simple apparaît vite plus compliquée lorsqu’on y regarde de près.

    Il est vrai que la mentalité est étroitement associé aux réalités sociales du pays. Mais encore faut-il coordonner, gérer et peut-être inventer les ressources nécessaires pour faire comme les japonais.

    Les Etats Unis sont régulièrement soumis aux tornades. Les dégâts sont terribles. Sont-ils moins (pré)visionnaires quand les villes sont dévastées? En revanche ils sont mieux préparés à gérer (en fait pas si^mieux que ça vu ce qui s’était passé après Katrina) les conséquences. Histoire de dire que mater les cyclones n’est pas une affaire facile.

    Ce qui ne nous soustrait pas au devoir de le faire, tout en tenant compte de nos moyens et des réalités socio-économiques.

  2. bonjour,

    Nous sommes d’accord avec le webmaster qui a écrit ce petit article au sujet de la période cyclonique qui a lieu malheureusement chaque année dans l’Océan Indien, et qui touche MADAGASCAR.

  3. Sérieux ? Si on était des japonais, ce serait la faute des volcans et tremblements de terre…si on était des américains, ce serait la faute aux tournades géantes…etc…on n’est pas le seul à avoir des problemes liées aux catastrophes naturelles…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*