A Madagascar, manifester, c’est risquer de mourir

A Madagascar, les raisons de manifester son mécontentement sont nombreux ! Délestage à gogo, dysfonctionnement du service public (si on peut appeler “ça” un service public), corruption à tous les niveaux, et ce, dès que vous posez un pied à l’aéroport, passe-droits en tous genres, vols de propriétés foncières, abus de pouvoir des pseudo forces de l’ordre, hôpitaux inefficaces, etc… Bref, on pourrait y passer la nuit tellement rien ne va dans le pays le plus pauvre du monde.

Dans un pays démocratique, le peuple se serait déjà exprimé dans la rue sans que leur gouvernement ne l’en empêche. Prenez, par exemple, la manifestation contre les terroristes, en soutien à Charlie Hebdo, qui a rassemblé des millions de personnes. Aucune effusion de sang, aucun débordement, aucune interdiction. Un bel exemple de démocratie et de liberté d’expression.

Eh bien, à Madagascar, depuis le coup d’état d’Andry Rajoelina, les choses sont différentes : il n’est désormais plus possible de manifester pacifiquement sans se faire tirer dessus par les forces du (dés)ordre. Le jour où on aura un semblant d’équilibre entre le peuple et le pouvoir à Madagascar, on aura fait un grand pas.

Vos réactions

commentaires

27 commentaires à propos de “A Madagascar, manifester, c’est risquer de mourir

  1. Quant à la comparaison de la liberté d’expression et de religion entre Mada et la France, que l’auteur de l’article sache qu’à Mada tu peux porter une croix aussi grosse qu’un rondin de bois de rose ou une voile aussi longue que la trainée de Cendtillon, personne n’y trouvera rien à dire. C’est ça notre liberté, pas cette liberté de la libre insulte de Charlot

    • quand a Mada il y aura des problèmes dus aux différents ” extrémismes ” ( religion selon votre sujet ) vous changerez d’avis je pense – la france est un pays où la laïcité a séparé l’église du pouvoir ce qui est indispensable – à Mada on mélange tout et c’est aussi un des problèmes de mauvaise gouvernance de l’état – même si très ” pratiquants ” pour certains hommes poilitiques il n’en demaure pas moins que cela ne les empêche pas de ” profiter” au détriment des plus pauvre et même de ” truander ” partout où c’est possible ! – les signes extérieurs de la religion sont une façon d’afficher sont ” clan ” et les extrémistes, fondamentalistes de toutes les espèces utilise ce fait lorsqu’il s’agit de créer des conflits … attendez un peu que s’installe à Mada des problèmes de ce type et vous changerez bien vite d’avis.

  2. j’s pas d’accord avec vous les occidentaux…. les dirigeants enfonces les gens dans la pauvreté…. mais Madagascar est le pays encore plus riche… corrigée votre vocabulaire….

  3. Etrange: y a ceux qui viennent des pays “riches”, travaillent comme expatriés dans les pays “pauvres”, et cherchent à tout prix à rester dans les pays pauvres à la fin de leur mission.

  4. oui le pays n est pas pauvre c est les gens qui sont pauvres en grande partie, il y a des etrangers et des malgaches qui roulent en 4×4 mercedes a 60mil e et on se pose des questions sur la provenance de l argent, pour mon cas je vais a pied et je compte mes aryas comme tout le monde.

  5. Partout ailleurs, y a des grosses fortunes qui se sont enrichis sur le dos du contribuable. Madagascar ne fait pas exception. Mais il y a des pseudo-donneurs de leçons qui en font une dissertation de baccalauréat pour qu’on ne puisse pas voir la poutre dans leurs yeux. Comparons ce qui est comparable en termes de développement et de corruption: la France et la Suède par exemple. 🙂

  6. Pays riches, comparez-vous entre vous. A force de vouloir se situer par rapport à nous pays pauvres, vous ne gagnerez que le titre du “meilleur borgne au pays des aveugles”

  7. le probleme c est qu’on s est tous fait avoir ces derniers quarante ans, vous, moi, et les autres. les politiques ont su doucement tirer toute la couverture vers eux.. les deloger n est pas aisé et mettre en place des vrais democraties encore moins.

  8. Avez-vous déjà lu ne fusse qu’un seul article où on accuse Madagascar (ou un pays pauvre) d’avoir comploté la mort d’un dirigeant européen? Et l’inverse? Pauvres nous sommes (et à ce rythme nous le serons encore pour longtemps), mais assassins nous ne le serons jamais.

    • non mais j ai deja eu rumeur souvent que la france “place” qui elle veut dans certains gouvernements de la planete, je connais bien aujourd hui mon pays et ses methodes de gangster, je preferai un monde equitable pour tous, malheureusement ils ont pris des temps d avance :s

  9. Quant à la “démocratie” tant vantée par les “riches” (et qui conditionne l’accès à certaines sources de financement) elle ne peut s’appliquer que dans un pays éduqué et informé. Le reste n’est que du blabla politiquement correct qui se distille dans les salons diplomatiques à coups de réunions et de séminaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*