VIDEO. Mijah s’attaque à un phénomène de société avec « Lasan’ny vazaha »

  • 85
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    85
    Shares

Depuis quelques années, une nouvelle forme de prostitution a fait son apparition dans la société malgache. Il s’agit de jeunes femmes d’une vingtaine d’années qui ne font certes pas le trottoir, mais qui se mettent « en couple » avec des vazaha qui ont l’âge d’être leur grand-père (une soixantaine d’années, voire plus), uniquement pour des raisons financières. Ces vazaha sont surnommés « Papa sôsy » ou « Papa money ».

Mais certaines le font aussi par pure cupidité, par goût exacerbé du luxe et pour afficher sur Facebook ce qu’elles pensent être la « réussite sociale » (tout est relatif, n’est-ce pas ?). Dans de très rares cas, certaines ont même quitté leur mari pour suivre un vazaha (parfois déjà retraité). C’est ce dernier cas que le chanteur populaire Mijah a abordé dans une chanson intitulée « Lasan’ny vazaha ». Qu’en pensez-vous ?

4 commentaires à propos de “VIDEO. Mijah s’attaque à un phénomène de société avec « Lasan’ny vazaha »”

  1. C’est vraiment triste de tomber aussi bas. C’est dévalorisant pour ces pauvres filles de finir avec des épaves de vieux vazaha tout ridés de partout.

  2. C’est tellement vrai…
    mais si ça se produit, il faut chercher la raison.
    Peut être que si la corruption qui ronge ces pays, si les dirigeants ne volaient pas l’argent du peuple, il y aurait du travail et des salaires corrects.
    Mais ça c’est le rêve des Vazahas, du peuple et des rêveurs.
    Chez nous, beaucoup de femmes cherchent « un bon parti » soit l’aisance financière et belle vie. L’amour si ça vaut la peine…
    A bon entendeur, sans préjugés.

  3. Faut quand meme être vraiment désespéré pour échanger un mari malagasy jeune contre un vazaha vieux. Tena voa mafy kosa zay manao an zany.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*