VIDEO. Un chanteur et politicien se fait accuser d’incitation à la pédophilie

  •  
  •  
  •  

Après l’élection d’Aina Kuric aux dernières législatives, voici venir un nouveau (bad) buzz. Celui de l’artiste et politicien Gangstabab avec son clip « Atosika tsara ». En effet, on y voit de jeunes enfants/adolescentes de 11 ans en train de danser d’une manière indécente en faisant tourner leur « moteur » (terme utilisé par l’artiste dans la chanson pour désigner les fesses). Vers la fin du clip, les deux petites se disputent même les faveurs du chanteur.

Bien évidemment, les réactions ne se sont pas fait attendre et certains internautes sont allés jusqu’à l’accuser d’incitation à la pédophilie. Plus grave encore, les parents des enfants concernés clament n’avoir jamais donné leur accord pour le tournage (ce que nie le chanteur). Depuis, une pétition circule pour faire censurer la vidéo. Et l’artiste a fini par céder en retirant le clip de sa chaîne officielle mais il continue d’être diffusé sur d’autres chaînes Youtube (exemple ci-dessous).

7 commentaires à propos de “VIDEO. Un chanteur et politicien se fait accuser d’incitation à la pédophilie”

  1. Il aurait dû s’excuser pour ce qu’il a fait, pas juste traiter les gens comme de la merde alors que c’est lui qui fait du mal à ces pauvres enfants. Politiquement, c’est un suicide.

  2. Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage; le clip n’est qu’une mise en scène de battle comme toute autre danse mais la perversité d’un esprit malsain ne trouve aucune limite pour rendre diabolique quelque chose de simple. Il aurait pas du faire de la politique c’est vrai, ça irrite encore plus les adeptes de la critique destructive.

    • Mouais. Si pour toi, c’est pas pervers de toucher le bassin et les fesses d’une gamine de 11 ans et de lui dire, fais tourner ton moteur, c’est que tu dois avoir des tendances pédophiles toi aussi.

    • On verra si un jour t’auras une fille et qu’un homme en âge d’être son père lui dira de bouger son moteur … et de mater ses fesses bouger

  3. Je me demande si les gens comprennent bien les SOUCIS posés par ce clip d’un petit c.on bling-blingueur mpikabary mpanao resa-ketotra et mpanao politika :
    1- il montre dans une publication (=rendre publique) des mineurs sans avoir eu aucune autorisation parentale, ça s’appelle viol de l’image d’un mineur. Oui, viol et non vol !
    2- ces enfants sont en train de faire un voyage organisé par un collège, loin de leur famille et sous la responsabilité du collège,
    3- circonstance aggravante : le thème discutable de l’incitation à la pédophilie, l’atteinte aux bonnes mœurs …
    Conclusion : l’inculture ambiante dans toute sa splendeur. Il ne s’agit pas d’être « pour » ou « contre » ce gangstabory, il s’agit d’applisuer la loi et de poursuite judiciaire contre un délinquant ! Comme envers Claudine, envers avec Alain, comme envers n’importe quel citoyen lambda. La vie, ce n’est pas un « voting » comme dans les télé-réalités !

    • Les parents n’ont pas porté plainte. Peut-être qu’ils ont quand même donné cette fameuse autorisation finalement, sinon ils auraient porté plainte. Les pauvres filles vont se faire traiter de « mola mola » toute leur vie.

  4. Pour info, les parents des enfants se sont dégonflés et n’ont pas porté plainte. Ils ont juste demandé à Gangstabab de s’excuser. Ils auraient dû aller jusqu’au bout pour que ça serve d’exemple parce que le clip sera vendu sur les marchés noirs et il sera partout sur Youtube, Dailymotion…. Ces pauvres filles vont devoir supporter cette humiliation toute leur vie. Pour moi, c’est Gangstabab le grand gagnant parce qu’il a fait le buzz et en plus, il n’a pas été poursuivi par les parents. Il s’en sort très bien alors qu’il aurait pu payer des dommages et intérêts et faire de la prison !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*