Un décret signé par Trump pénalise les femmes malgaches

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est l’information importante de la semaine. Relayé par tous les grands médias du monde, l’un des décrets signés par le 45ème président des Etats-Unis, Donald Trump, fait grand bruit. Et pour cause, il interdit tout financement aux ONG (Organisations non gouvernementales) internationales qui soutiennent l’avortement des femmes dans le monde. Il va donc avoir un impact sur les pays les moins avancés comme Madagascar.

« L’administration Trump va punir les femmes partout dans le monde, et notamment dans les pays les plus pauvres, qui n’ont pas les moyens de financer une politique de santé des femmes, de prévention sur la sexualité et les maladies sexuelles », a réagi la Population Action International (PAI), une organisation mondiale de planification familiale.

Pour l’ONG Marie Stopes International, le rétablissement de ce décret aura des conséquences désastreuses, tout simplement parce qu’il réduira l’accès des femmes à la contraception et causera donc plus de grossesses non désirées et des avortements dangereux pouvant entraîner des handicaps ou la mort. Pire encore, les filles victimes du groupe terroriste Boko Haram, tombées enceintes après un viol, ne pourront plus avorter si elles le désiraient.

Rappelons que ce décret a fait sa première apparition sous la présidence de Ronald Reagan. Depuis, il disparaît puis réapparaît, au rythme de l’alternance entre démocrates et républicains.

11 commentaires à propos de “Un décret signé par Trump pénalise les femmes malgaches”

  1. Je pense que ce sont les dirigent qui doivent être favorables à ce mode de fonctionnement autonome. S’ils pensaient plus au bien-être de la population au lieu de remplir leur poche, ce serait déjà un bon début.

    • Riche en tout mais pauvre en réalité donc besoin de l’argent des ONG. Et si les ONG ne reçoivent plus de financements, les pays pauvres comme Mada ne recevront rien non plus. Pas compliqué à comprendre quand même!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*