VIDEO. L’insoutenable détresse des familles en deuil à Ikongo

Le massacre d’une partie du « fokonolona » d’Ikongo par des gendarmes a été terrible et particulièrement meurtrier. A ce jour, on compte au moins 23 morts et 28 blessés par balle. La tuerie est tellement révoltante qu’elle a fait le tour des médias internationaux. Pourtant, il n’y a pas eu de deuil national, pas de minute de silence, ni de démission du SEG.

Au contraire, la gendarmerie s’est contentée de faire un don de zébus pour espérer le « fihavanana ». On ne sait comment ce geste a été accueilli par les proches des victimes. Ce qui est sûr, c’est que la détresse des familles est immense (voir vidéos). En quelques minutes, elles ont perdu des êtres chers, tués par ceux qui étaient pourtant censés les protéger. Abject !

S’abonner
Notification pour
guest

9 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
franck

ces meurtres ne sont pas délibérés mais liés aux manques de formation des forces de l’ordre .
dans un état de droit ces familles de victimes devraient être aidées pour porter plainte contre l’état
qu’en dit le syndicat de la magistrature ?

RANDRIA

Ils ont rien à foutre ca ne leurs rapportent rien c’est pas du BIZINA ca, 5ans de droit et le reste de travers disait Coluche…… c’est ca non ????????

franck

de lui aussi ? les oiseaux arretent parfois de voler , les politiciens jamais !

patriot

ce qui me dérange ce sont les motifs a caractère soi disant secret défense utilisé pour cacher et étouffer des bavures perpétrés par certains éléments de force. Y-a-t-il une justice a mada? y-a-t-il un court martial? ou bien c’est le corporatisme qui règne?

Analyste

C’est même pire puisque Rajoelina alias Halambaoka a fait un feu d’artifice le lendemain lors de sa propagande auprès des catholiques, à qui il a offert des sacs et des gourdes orange avec l’argent de l’Etat !

patriot

Tirer en rafale des civils me semble vraiment déséquilibré comme rapport de force. Il y a une différence entre tirer sur les individus armés et tirer en rafale sur des gens. Est-ce que parmis les civils il y a eu des des armés? plus le temps passe, plus on voit des bavures vraiment impensables

Lova

Non ils n’étaient pas armés. D’après Fanirisoa Ernaivo, les gendarmes leur ont tiré dans le dos avec un kalach.

patriot

si c’est le cas, j’espère qu’il n’y aura pas un sot qui dira que ça c’est encore de la légitime défense

RANDRIA

La super ministre BM alias MAMASOSY dirait encore mieux  » c’2tait des balles tirés en l’air et vu le réchauffement climatique il y avait une sorte de dépression atmosphérique qui les ont précipités sur les DOS des gens……..enfin encore une IMBECILE HEUREUSE….
Membre émérite des C….O…..N ….S

error: