Interview de Môta Soa, pianiste et compositrice malgache

Bonjour Môta. Contente de te connaître !
Bonjour ! Le plaisir est partagé ! Je dois avouer que je ne savais rien de KoolSaina auparavant… Je suis allée voir le site très récemment… INTÉRESSANT !!! 🙂

Peux-tu te présenter aux Koolnautes qui ne te connaissent pas ?
Alors. je m’appelle Danielle RAHARIVOLA, j’aurai 22 ans dans pas trop longtemps, je suis Malgache, je ne suis pas belle mais j’estime que je suis loin d’être moche :-). Je suis artiste compositeur, du moins, j’essaie de l’être. Je joue du piano depuis mes 6 ans mais ce n’était pas toujours amusant à cette époque, voire pas du tout, tellement j’étais médiocre ! Quoi d’autre ? Je suis célibataire mais loin d’être seule 🙂 ; j’adore la magie qui existe derrière les dessins animés. Ça part un peu par-ci par-là tout ce que je dis là !!! Enfin bref, je suis une fille très ordinaire, enfin, je crois, à quelques exceptions près.

Que signifie ton nom de scène Môta ?
Mon nom de scène  » Môta « , avec un accent circonflexe, s’il vous plaît, sur le O, est au fait mon surnom depuis ma tendre enfance. L’histoire est bien trop longue et pas très intéressante mais bon. voilà, c’est la sour de mon père qui est revenue de Cuba et qui m’a appelée comme ça, soit disant je ressemblais beaucoup au boxeur cubain La Motta, j’étais à peine haute comme trois pommes. Enfin. je crois que ça vient de là.

Comment as-tu débuté dans la musique ?
Musique classique au piano à l’âge de 6 ans, obligée par l’éducation de Papa et Maman. Comme je l’ai dit plus haut, ce n’était pas toujours la joie. Il faut dire que j’étais extrêmement paresseuse et travailler mon piano, c’était le cadet de mes soucis. Je voulais m’amuser comme tous les gosses de mon âge, sans avoir à passer mes mercredis après-midi à déchiffrer des partitions de Méthode Rose. loin d’être rose !!! Ça m’énervait au contraire ! Enfin. c’est ce que je me disais du temps. Mais là, j’ai bien compris que ça a servi, la preuve, je me prends pour une artiste et ça marche parfois. 🙂

Quelles sont tes influences musicales ?
Disons que je suis inspirée par les malheurs du monde. Pathétique, oui, je sais. Si l’on parle d’influences musicales par rapport aux ziks qui existent déjà, je dirai que je ne me sens pas particulièrement influencée par qui que ce soit. Si ce que je fais rappelle un autre morceau, c’est que je ne l’aurai pas fait exprès. Je n’ai pas beaucoup d’écoute donc pas beaucoup de références non plus.

Que penses-tu de la musique malgache actuelle ?
Si j’étais maître du monde, et spécialement de Mada, je boycotterai 75% des musiques malgaches actuelles. Ça se dit Malgache pourtant ça veut être Américain ou Français, ou autre… tout sauf Malgache. J’ai l’impression que l’identité culturelle s’estompe petit à petit dans le domaine de la musique. Mais en même temps, chacun fait ce qu’il veut et il faut bien gagner sa vie. Donc, je ne vais pas trop me plaindre de ce qu’on a actuellement à Mada. Et puis… je n’ai qu’à me boucher les oreilles et ne pas regarder la TV quand ces  » drôles de clips  » passent. Mais parfois, ça m’amuse ! En bref, la musique malgache actuelle, ce n’est pas trop mon truc. Mais je dois avouer qu’il y a aussi des musiques très belles. Malheureusement, elles se cachent à l’étranger ou bien, parce que trop belles, elles n’intéressent personne. Un peu contradictoire, je sais ! Il y a matière à réfléchir !

Comment décrirais-tu ta musique ?
Je ne saurai jamais vraiment décrire ma musique. Tout ce que je sais, c’est qu’à une émotion bien précise, il existe une succession de notes bien définies. Et l’humeur est changeante, donc, il y a des successions de notes bizarres… Je suis comme qui dirait extrêmement sensible. Et ma musique en est tout le reflet. Si vous me demandez d’interpréter un tel, je ne saurai pas le faire tout simplement parce que je suis loin d’être une vraie musicienne. Je suis une pauvre petite fille qui a trouvé l’instrument idéal pour transcrire ses innombrables émotions en notes : le piano. Mais je n’oublie pas que le classique de mes 6 ans a vraiment servi, même si les répercussions ne se sont révélées que bien plus tard ; ensuite j’ai fait un peu de Jazz, et je n’omettrai sûrement pas de citer mon amour pour le coup de piano Gasy ! Et tout ça, je crois, ça donne un semblant de Musique du Monde.

Qui compose ? Qui écrit ?
J’ai composé, je compose et je composerai toutes mes chansons…
J’écris aussi mais en ce moment, je ne trouve pas trop mon compte dans l’écriture. J’ai constaté que d’autres sont bien meilleurs que moi. Et pour une belle musique, il faut un beau texte. Et je ne crois pas que je sois une grande poétesse. Quand je relis ce que j’écrivais auparavant, j’ai envie de me frapper, tellement je trouve ça médiocre. Donc voilà, je ne veux plus trop écrire, du moins, pas pour le moment. Pas inspirée du tout.
Dit comme ça, on a l’impression que je prétends être un grand compositeur… Laissez-moi y croire !!! J’en ai besoin pour booster mes envies de réussir dans la musique, à une grande échelle !!!

Peux-tu me parler de tes éventuels projets à venir ?
J’ai tellement de projets que je ne sais pas par où commencer. Parmi, je citerai : la production de mon premier album, la réalisation/édition d’un livre de piano pour débutants où ne figureront que mes compositions… Et je dois absolument résoudre une énigme, je vais vous en faire part d’ailleurs :  » Comment concilier la vie d’artiste et la vie de famille sans avoir à se casser la gueule ? Surtout quand on veut jouer dans la cour des grands !  »

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: