Des paysans malgaches accusent une filiale de Rio Tinto de spolier leurs terrains

Au début des années 2000, QMM, une filiale de Rio Tinto, a investi près d’un milliard de dollars pour extraire de l’ilménite dans le sud de Madagascar. Aujourd’hui, l’extraction de ce minerai fait vivre près de 2000 foyers de Fort-Dauphin, selon RFI. Mais depuis le début de l’exploitation du gisement en 2008, la multinationale est en conflit avec une partie de la population. Ils l’accusent d’avoir spolié leurs terrains et perturbé l’écosystème. Le point ci-dessous avec un reportage de RFI.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: