VIDEO. « Je suis obligé de faire travailler mes enfants »

A Madagascar, dans la carrière de Belobaka, plus de 180 enfants sont soumis à ce qui est reconnu comme l’une des « pires formes de travail » : casser des pierres à longueur de journée. Un papa nous explique qu’il n’a pas d’autre alternative pour faire vivre sa famille alors même qu’il préfèrerait envoyer ses enfants à l’école. Une spécialiste de l’UNICEF nous détaille le problème et les solutions apportées.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: