VIDEO. Telma s’engage à baisser de 50% le tarif de la fibre optique à une condition

Globalement, nous estimons le retard de développement dans le numérique de la Grande île à 20 ans. Car à Madagascar, Internet est encore considéré comme un produit de luxe. C’est la raison pour laquelle les entreprises comme Telma sont soumises aux droits d’accices, qui sont une taxe pour les produits de luxe.

C’est totalement aberrant, dans un monde où tout fonctionne par Internet. Payer ses impôts, faire ses courses, comparer des assurances, réserver un billet d’avion… On fait tout sur Internet ! Et depuis le début de son explosion, des fortunes se sont bâties uniquement sur le web, à l’instar des puissants Google, Amazon et Facebook.

Alors, le Directeur général de Telma a raison de plaider pour une baisse, voire la suppression de cette taxe. En échange, il s’engage publiquement à baisser les tarifs de la fibre optique. Les effets seront forcément bénéfiques pour la population, mais aussi pour l’économie numérique. La balle est dans le camp du gouvernement.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: