VIDEO. « La religion est la cause de la pauvreté à Madagascar », dixit Koto

  • 202
  •  
  •  
    202
    Shares

Depuis quelques temps, de plus en plus de Malgaches rejettent la religion, particulièrement le christianisme. C’est le cas de Koto Lilahimahitsoambo, un blogueur malgache qui habite en Suisse. Originaire du Betsimisaraka, Koto se positionne comme lanceur de débats sur Facebook. Dans cette vidéo, il dénonce les conséquences de la religion sur la mentalité des Malgaches. Qu’en pensez-vous ?

4 commentaires à propos de “VIDEO. « La religion est la cause de la pauvreté à Madagascar », dixit Koto”

  1. La religion cause de la pauvreté à M/ car ? Et si c’est l’inverse ? On est trop pauvre et on attend la manne qui descend du ciel… Presque tous les pays Pauvres de la terre ont besoin de s’accrocher à quelqu’un ou à quelque chose… De croire….. Mais quand même à M/car, il y a trop de réligions… On ne sait plus à quel saïnt se vouer…. Les malgache ont grand besoin de prier…. Car ils sont
    trop pauvres…..

  2. Ce n’est pas la religion qui est la cause de la pauvreté à Madagascar ou dans les pays pauvres. Au contraire, elle est une source d’inspiration pour la richesse. La religion est synonyme de partage et de solidarité. Deut. 28v13 dit ceci ; l’Eternel te mettra à la tête, et non à la queue. On peut citer des noms des patriaches bibliques qui étaient très riches.
    Nous voulons des hommes de Dieu progressifs qui se soucient de la collectivité et non de leurs intérêts personnels.

  3. Depuis le temps que M/car à prié.. Elle devra être à la tête depuis des siècles mais pas à la queue comme le cas maintenant… Les malgaches ne sont pas et ne seront jamais des patriarches bibliques…. Regardons les choses telles qu’elles sont. Soyons réalistes.. On n’est bien d’accord qu’on est très pauvres. On est bien d’accord qu’on est un état religieux… Des fois on perd trop de temps à s’agenouiller, demander la manne… Et les « autres » en même temps en profitent…..

  4. Lancer une discussion sur la religion n’est ni chose facile ni chose aisée. Pour le faire, il faudra que Koto Lilahimahitsoambo donne les bases essentielles de sa « thèse », sinon il ne fera que des affirmations gratuites comme d’habitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*