VIDEO. « On va vers le développement commun », dixit Marcel Escure sur les « îles éparses »

  • 341
  •  
  •  
    341
    Shares

La réunion de la commission mixte relative à la restitution des îles malgaches de l’Océan indien s’est déroulée à huis clos hier. Personne n’est donc au courant de ce qui s’y est dit. Pourtant, à la sortie, la partie française a déclaré : « C’est très prometteur, on va vers le développement commun » (voir vidéo). Autrement dit, une cogestion, cogestion pourtant refusée fermement par le peuple malgache.

A la question « Que faites-vous de la résolution de l’ONU de 1979 qui demandait à la France de restituer ces îles à Madagascar ? », Marcel Escure a répondu : « Les deux présidents ont demandé que l’on travaille pour imaginer une solution et pour innover. Donc, maintenant, tournons les regards vers l’avenir ». (n.d.l.r. : une manière diplomate de dire « on s’en fout, on s’assoit dessus »).

Côté malgache, il n’y a pas eu de communication à part le communiqué conjoint. Dans tous les cas, la déclaration de la partie française est très inquiétante. Si cette cogestion voulue par la France passe, ça sera le plus grand échec du mandat d’Andry Rajoelina et une perte inestimable pour Madagascar. Et ça, c’est encore pire que le coup d’état de 2009. L’histoire ne l’oubliera pas.

Une cogestion des îles éparses avec la France

Résultats

Loading ... Loading ...
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
MDRM

C’est clair et net, le DJ Rajoelina a vendu les îles éparses, tout ça c’est juste du cinéma. Tout est orchestré depuis sa rencontre avec Macron à Paris.

Brandon

Dès que le DJ était élu Maire de Tanà à l’époque, tout le milieu averti disait :  » ça y est, le pays est vendu à la France « .
Et tout s’est enchaîné très vite : la France voulait évincer Ravalomanana, l’accord de Neuilly, l’envoi d’agents de la DGSE, l’envoi du conteneur d’armes géré plus tard par l’Arabe rendu célèbre par son exfiltration rocambolesque, le lundi noir, la tuerie orchestrée du 07 Février, l’envoi du FIS à Andranomanelatra pour tuer le Président, la fuite vers la RSA, le coup d’Etat, la transition avec le trafic de bois de rose, la Constitution bancale votée à coups de karinem-pokontany, les élections truquées de 2018, l’abandon des Iles Eparses par la Cogestion décidée par Rajao, le DJ et la France contre financements.
Il faut rappeler que Rat Jo Hell n’ a été élu que par 55,66 % x 48,09 de malgaches ayant voté = 26,77 %. Cela signifie que 100-26,77 = 73,23 des Malgaches ne l’ont jamais choisi.
Conclusion ?

Luka

Ravalomanana avait raison quand il avait dit lors du débat présidentiel qu’il valait mieux attendre que Madagascar devienne un pays fort pour avoir du poids dans la négociation. Mais le DJ n’a pas compris et a voulu faire son be zesta, comme d’habitude. Résultat, la France l’a bien baisé profond, et malheureusement, ce sont les malagasy qui subissent les conséquences. Je suis 100% d’accord avec le rédacteur que ça sera le plus gros échec de Rajoelina. Il fallait pas toucher à ce dossier quand on sait pas faire.

error: