VIDEO. « Nous n’avons pas de bombe dans nos studios », dixit une employée de MBS

Depuis la notification de résiliation du contrat de bail emphytéotique de la chaîne de télévision MBS par la mairie d’Antananarivo, la tension entre les deux camps est réellement palpable. Hier, des représentants de la commune urbaine de la capitale malgache se sont déplacés pour effectuer une visite des locaux de MBS. Ceux-ci ont souhaité voir les studios d’enregistrement mais ils ne sont accessibles qu’aux membres du personnel. Le ton est alors vite monté (voir reportages vidéo).

« Désolé mais c’est notre lieu de travail, lance un membre du personnel de MBS à un représentant de la mairie d’Antananarivo. C’est notre gagne-pain et ces lieux nous permettent de faire vivre nos familles. Nous n’allons pas mettre une bombe dans nos studios d’enregistrement pour nous détruire nous-même. C’est juste un lieu stratégique. » Pour rappel, la guerre entre la CUA et MBS continue sur le terrain juridique.

S’abonner
Notification pour
guest
3 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
dolso

Comment arrêter cette haine flagrante voulant détruire M. Ravalomanana par tous les moyens?
Il a si peur ce domelina qu’il finira par « navalny-ser » un éventuel concurrent pour 2023?

Analyste

ça devient ridicule cette haine contre Ravalomanana. Pourquoi ils ne règlent pas cette affaire à l’amiable s’ils sont vraiment de bonne foi au lieu de tout faire pour envenimer les choses ? Naina Andriantsitohaina veut plutôt privilégier ses potes investisseurs karana et Radomelina veut se venger de Ravalo. Au lieu de s’entraider, ces idiots de politicards se tirent dessus au détriment du peuple malagasy qui ne dit rien.

MDRM

Et dans quelques années, quand le clan Ravalomanana reviendra au pouvoir, ils vont se venger sur les enfants de Radomelina. C’est sans fin leur histoire de vengeance!

error: