Accusé de voler la Jirama, le camp Ravalomanana nie en bloc

  • 54
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    54
    Shares

A l’approche des élections, tous les coups sont permis pour bloquer certains candidats, notamment Ravalomanana Marc, l’ancien homme fort de Madagascar avant le coup d’état de 2009. Le dernier bâton dans les roues ? Une accusation d’un branchement illicite de courant par une usine de Tiko-AAA. En gros, la Jirama accuse Ravalomanana de voler de l’électricité.

Réponse de son avocate : « Après vérification, les autorités n’ont constaté aucune anomalie. En fait, elles n’y ont découvert qu’un groupe électrogène qui était directement branché sur le logement de Marc Ravalomanana et l’usine de AAA […] La Jirama n’a soulevé aucune anomalie lors du constat contradictoire à Andranomanelatra le 24 janvier 20018. »

Alors, au lieu de chercher des poux à un candidat potentiel, peut-être vaudrait-il mieux concentrer toutes les bonnes volontés sur le développement du pays ? Parce qu’en attendant, c’est le peuple qui trinque pour des querelles dignes d’une cours de récréation !

Source : Midi Madagascar

Une réponse à “Accusé de voler la Jirama, le camp Ravalomanana nie en bloc”

  1. Depuis 2009, les foza ont accusé RAVALOMANANA de tous les PÉCHÉS IMAGINABLES : 1- construire des routes pour Tiko, 2- créer le Bianco et lutter contre la corruption pour mieux s’enrichir, 3- contracter l’exploitation de terrain avec les Sud-corréens pour vendre le tanindrazana, 4- reconstruire le Rova pour s’intrôniser roi des Gasy, 5- acheter un boeing appartenant à l’Etat pour…permettre aux foza de la future transition d’empocher le prix de sa revente !!! Etc, etc, la liste n’est pas exhaustive : on l’a même accusé de sorcellerie parce qu’il avait des chèvres…noires, pitoyable, et Razanamahasoa Christine et Organès (mpiandry-politiciens, oui ça existe !) ONT EXORCISÉ les lieux de pouvoir en 2009 !… Et maintenant, le hvm accuse RAVALOMANANA d’avoir ouvert le Tiko-AAA pour créer des emplois en utilisant un groupe éléctrogène au lieu de payer des « rackets politiques » à la Jirama-délesteur, sous pretexte qu’il ont aperçu un fil reliant l’usine et le groupe (ben, evidemment !) ☺… Le ridicule et le pathétique finiront par balayer cette fozattitude à la prochaine élection, ne vous en faites pas … les gens ne sont si idiots que cela. RAVALOMANANA PRÉSIDENT 2018-2023 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*