Un agent de l’ambassade de Madagascar soupçonné de violences conjugales ressort libre

Selon le journal Le Parisien dans son édition du 3 juin 2020, un homme malgache a été interpellé par la Police dans la nuit du vendredi 22 au 23 mai 2020. D’après Le Parisien, sa femme a appelé les secours après que son mari l’ait « saisie à la gorge et poussée ». Très alcoolisé, l’homme de 39 ans a été emmené au commissariat de Massy. Mais il n’a pas pu être poursuivi car, d’une part, sa femme s’est rétractée et n’a pas déposé plainte.

D’autre part, le mari est un agent de l’ambassade de Madagascar en France. Il jouit donc d’une immunité diplomatique. Selon le Parquet, seul le pays d’envoi peut lever l’immunité et le poursuivre. Cependant, la Commission des Affaires étrangères peut le renvoyer à Madagascar. « Immunité ne signifie par impunité », assure le Parquet. Dans tous les cas, la victime doit impérativement se mettre immédiatement à l’abri si elle ne veut pas figurer sur la liste des victimes de féminicide.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: