Ancienne championne du monde, elle devient vendeuse de charbon

Dans les pays développés, les sportifs de haut niveau deviennent consultants, entraîneurs, sélectionneurs ou directeurs de fédération pour préparer la jeune génération à la relève. Mais à Madagascar, ils finissent souvent par tomber aux oubliettes et à dévier totalement du monde sportif pour survivre. C’est par exemple le cas de Rafarason Herilalaina Lydia, double championne du monde de boxe française (savate) en 1999 et 2001.

Récemment, sa photo en train de vendre du charbon a fait le buzz sur Facebook. Certes, il n’y a pas de sots métiers, mais on s’attendait plutôt à voir une sportive de cette envergure en train de coacher de jeunes Malgaches pour qu’ils deviennent les futur(e)s champion(ne)s du monde et/ou olympiques de sa discipline. Quel dommage pour Madagascar de se priver d’un tel atout !

Rafarason Herilalaina Lydia, championne du monde de boxe française en 1999 et 2001.
Photo : Facebook.
Photo : Facebook.
Photo : Facebook.
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Analyste

C’est sûr que dans un autre pays, elle aurait eu un autre avenir. Elle aurait sûrement formé de grands champions. Mais c’est ça Mada, aucune vision, aucune ambition, aucune reconnaissance.

leobe

a madagascar, il n’y a surtout que deux façons de réussir sa carrière, soit vous devenez entrepreneur soit vous devenez un politicien dans la troupe de Rajoelina. Le pire dans l’histoire c’est que le deuxième solution est celui qui marche fort ici au détriment du développement du pays

error: