Le cardinal Tsarahazana s’inquiète de l’islamisation de Madagascar

  • 416
  •  
  •  
    416
    Shares

Dans une interview accordée à l’association AED (Aide à l’Eglise en détresse) le 18 juin 2018, le cardinal Tsarahazana avoue s’inquiéter de la montée de l’islamisme à Madagascar. Extraits choisis ci-dessous :

Aide à l’Eglise en détresse : Etes-vous aussi confrontés à la montée de l’islamisme ?

Cardinal Tsarahazana :
« Oui, la montée de l’islamisme est palpable ! C’est visible ! C’est une invasion. Avec l’argent des pays du Golfe et du Pakistan, ils achètent les gens : on voit des jeunes partir étudier en Arabie Saoudite et lorsqu’ils reviennent à Madagascar, ils sont imams. […]

Dans le Nord, on donne de l’argent aux femmes pour qu’elles portent le voile intégral, la burka, dans la rue, afin de manifester l’expansion de l’Islam dans le pays. Et le soir, elles remettent leurs habits normaux.

Dans mon diocèse, on construit des mosquées partout… même s’il n’y a pas assez de musulmans. Il y a un projet de construction de plus de 2600 mosquées à Madagascar ! Ils font aussi venir des musulmans en masse de Turquie, ce qui est un phénomène qui nous inquiète beaucoup : une à deux fois par semaine, la compagnie aérienne Turkish Airlines débarque des groupes de musulmans qui s’installent dans le pays. En pleine campagne, on ne sait pas trop ce qu’ils font là-bas mais ils s’installent et ne repartent pas ! »

Aide à l’Eglise en détresse : Voyez-vous concrètement le danger d’un islam radical ?

Cardinal Tsarahazana :
« Pour le moment, on ne le voit pas trop encore mais on ne sait pas pour l’avenir. Les fondamentalistes commencent à s’installer et au fur et à mesure que leur nombre augmente, on se demande quand ils vont réellement montrer qui ils sont et cela nous inquiète vraiment.

Les Comores, juste à côté, ont une grande partie de leur population qui vit cet islam extrémiste et eux aussi, débarquent en masse à Madagascar, notamment à Mahajanga. Ils épousent des femmes malgaches et les enfants nés de ces mariages sont élevés dans l’islam radical. »

Source : Aide à l’Eglise en détresse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*