« Il y aura une crise si je ne peux pas être candidat », dixit Ravalomanana

  • 365
  •  
  •  
    365
    Shares

« Pensez-vous que le pays sera en paix si on refuse ma candidature ? Pensez-vous que les partisans du parti Tiako i Madagasikara accepteront pareille chose ? » a déclaré Ravalomanana, candidat aux élections présidentielles de 2018, devant la presse.

Car depuis quelques temps, ses détracteurs remettent en cause sa candidature étant donné qu’il ne bénéficierait pas pleinement de ses droits civiques à cause des évènements du 7 février 2009. En effet, en 2010, Ravaloma­nana avait été jugé par contumace à une peine de travaux forcés à perpétuité et de payer des dommages et intérêts aux familles des victimes.

De son côté, le camp Ravalomanana conteste la régularité du procès. Et de conclure : « Ne passez pas votre temps à vous acharner contre moi. Pensez plutôt au peuple malgache qui souffre de la dépréciation de l’ariary, de l’insécurité et de la flambée des prix des produits de première nécessité. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*