« Il faut équiper les étudiantes de caméra cachée pour prouver la corruption sexuelle »

La corruption sexuelle est une pratique très courante dans les universités de Madagascar. Concrètement, certains professeurs font du chantage sexuel à leurs étudiant(e)s en échange d’une bonne note. Et l’affaire est extrêmement grave car même les très bons élèves en sont victimes, et ceux et celles qui refusent de céder à la pression voient leur avenir professionnel totalement détruit (écoutez le témoignage d’une victime à la fin de cet article).

Aussi, Transparency International Initiative Madagascar a décidé de prendre des mesures très concrètes pour dénoncer ces pervers : équiper les étudiant(e)s de caméra cachée pour pouvoir les filmer en flagrant délit et balancer les noms des profs et des établissements concernés une fois les preuves réunies. Les professeurs démasqués n’ont plus qu’à bien se tenir parce que la peur va bientôt changer de camp, et c’est tant mieux.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: