Une nouvelle étude génétique sur les ancêtres des Malgaches

  • 4
  •  
  •  
    4
    Shares


Africain ou asiatique ? Cette éternelle question sur l’origine ethnique des Malgaches déchaîne souvent les passions. Pour tenter d’y apporter une réponse, une équipe de chercheurs français, malgaches, allemands, indonésiens et australiens ont mené une étude génétique auprès de 2704 personnes de 257 villages à travers l’île.

D’après les résultats publiés sur PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences), « ceux qui vivent sur les hauts plateaux centraux ont plus d’ascendance asiatique, alors que ceux qui vivent sur les côtes ont plus d’ascendance africaine ». L’étude émet également l’hypothèse que « le mélange entre les deux groupes s’est produit il y a environ 500 à 900 ans ».

Enfants malgaches.

Source : Phys.org

15 commentaires à propos de “Une nouvelle étude génétique sur les ancêtres des Malgaches”

  1. Une étude vraiment pourrie qui ne nous apprend rien. On savait déjà tout ça. Pourquoi ils ne cherchent pas les origines exactes africaines comme le CNRS a trouvé les origines asiatiques à Borneo? Les Merina asiatiques, les côtiers africains. C’est ça leur étude? NUL !!!

  2. Gaspiller de l’argent, du temps, de logistique pour crla, alors qu’à vue d’oueil l’évidence saute aux yeux. Tsy misy atao ry zareo ka!

  3. Ce n’est pas nouveau, des études bidons, pour justifier des dépenses astronomiques qui vont dans la popoche.
    D’ailleurs était-ce vraiment nécessaire ?
    Pomper du fric sur le dos des anciennes colonies à tout va, sous n’importe quelle forme.
    Autre exemple qui se rapproche de ces mise en scène : l’ancienne directrice de la PNUD à Madagascar gagnait 30.000e net pendant deux ans, avec en plus voiture, logement,personnel de maison, nourriture, téléphone…pour un seul et unique plan de vaccination. Et attention, avec un budget qui chiffre à des millions d’euros.

  4. Quand je lis certains commentaires, c’est fou le bas niveau intellectuel de certains Malgaches. Et aussi le manque de curiosité intellectuelle sur leurs propres origines. On dirait qu’ils ont peur de quelque chose. En tout cas, on distingue clairement deux types de profils chez les Malgaches.

    1/ Ceux qui ont eu le privilège d’avoir accès aux études universitaires et ont développé une certaine curiosité intellectuelle, une ouverture d’esprit, une base de connaissances et donc un raisonnement et une vision critique constructive.

    2/ Tous les autres, qui n’ont jamais eu ce privilège, et qui ont un raisonnement très limité dû à leur manque d’éducation. Ceux-là s’intéressent très peu à leurs origines, ils ne voient que le bout de leur nez comme on dit. Souvent même, ils sont incapables de lire et de comprendre correctement un article, et virent dans l’agressivité.

    A vous maintenant de vous situer dans une catégorie 😛

    • Peut être que le rédacteurs a mal reporté la recherche. Pourtant, vous avez tout à fait raison. La recherche est toujours nécessaire pour le futur. Moi aussi, je suis vraiment déçu par la plupart de ces commentaires.

  5. Non, l’article est clair et concis. Ils ont même mis la source pour ceux qui veulent aller plus loin. Le type de profil n°1 l’a bien compris, le type de profil n° 2 ne comprendra jamais à cause de leur niveau de raisonnement trop limité.

  6. J’ai rencontré il y a plusieurs années un ancien enseignant à l’université d’Antananarivo qui a fait une autre découverte plus pointue que celle annocée plus haut. Selon ce professeur, il faudrait monter plus haut … chez les Sumériens. Une autre hypothèse plus connue, avec l’étude du pasteur Tolotra qui nous a démontré que nous avons des ancêtres juifs. Tout cela va s’éclaircir, j’espère un jour.

  7. La plupart des gens qui s’expriment sur le Net sont partout pareils : ils essaient toujours de tirer vers le bas le niveau des discussions.
    Pour ce qui est de l’étude, ce n’est pas la première du genre. Connaître ses origines est important. Cela permettra également de savoir où l’on va. Face à ces études, je voudrais livrer de nouveau ici mes réflexions qui, je l’espère, aideront à faire avancer les choses.
    1- Les occidentaux ont toujours dit que nous avons des origines austronésiennes ou mélano – indonésiennes ou africaines.
    2- Les études ADN effectuées disent qu’il y a une similitude entre le génome des Malgaches et le génome de quelques populations d’Indonésie. Soit.
    3- Mais cela ne permet absolument pas d’affirmer que les Malgaches viennent d’Indonésie ou d’Asie. Il est plus que probable que c’est l’inverse qui s’est produit : les quelques populations d’Indonésie (pas toutes) viennent de Madagascar. C’est plus logique.
    4- Si les Malgaches venaient d’Indonésie, on devrait avoir ici les racines et les expressions entières de la langue indonésienne. Ce qui n’est pas le cas. Par contre, il y a des mots (rien que des mots) similaires à Madagascar et en Indonésie. Il ne reste donc que quelques mots là-bas car : soit ils ont tout oublié, soit la langue des arrivants n’a pas survécu à celle des autochtones (intégration sociale oblige). Les mots qui sont restés peuvent bien être ceux dont il n’existait pas d’équivalents sur place.
    5- Comme on ne retrouve pas les racines de notre langue en Indonésie, il faudra chercher au niveau des us et coutumes. Or, toutes les coutumes en vigueur à Madagascar ne se retrouvent pas en Indonésie comme la circoncision, les Mpitomany (coutume pratiquée partout et qui subsiste encore dans le Betsileo), le famadihana, le famonosam-paty, le vady loloa (vadin-joky kiloloan-jandry et non pas kilalaon-jandry comme on a l’habitude de le prononcer actuellement. Ce système est relaté dans la Bible -Genèse), le fait de tourner la maison vers l’Ouest, dormir la tête vers le Nord ou vers l’Est (mais jamais vers le Sud ou vers l’Ouest), la disposition intérieure des tombeaux, le Nouvel An qui correspond au VOLASIRA (demandez les précisions aux Antemoro Anakara et ils vous répondront que c’est à peu près au mois de Mars du calendrier grégorien), le fait de se laver (misasa) après les funérailles, …etc…
    6- Mais d’où viennent alors les Malgaches, leur langue et leurs traditions ? Pour y répondre, nous devons avancer (miroso qui vient de l’ancien chaldéen « merosh »), donc en mouvement (mihetsika dont la racine est « etsy » signifiant en mouvement en ancien hébreu et égyptien, et dont « KA » – en grammaire malgache- est un suffixe assyro-chaldéen) pour aller chercher notre histoire depuis le fahagola (du temps de Gola qui signifie « exil » – Voir Exode dans la Bible).
    7- Signalons par exemple que le suffixe « NA » en grammaire malgache (teny miafara amin’ny KA,TRA, NA) est un suffixe assyro-babylonéen qui s’utilise exactement comme chez nous.
    8- Signalons également à titre d’exemple l’expression entière (et parmi tant d’autres) : « Alasora mpangalatra akoho ». Cette expression n’a aucun sens en Indonésie. Or, les hébreux et les araméens ont eu une ville qui s’appelait Al-Assur. Parmi les habitants de cette ville se trouvaient des voleurs de poulet. D’où cette expression qui est ramenée chez nous et qui est restée, y compris le village actuel d’Alasora.
    9- Quelques indonésiens connaissent et jouent le valiha. Mais cet instrument a pour origine le pays des anciens hébreux, au même titre que le fanorona et le katro, par exemple.
    10- La grammaire malgache et la racine de nos mots ne se retrouvent donc pas en Indonésie.
    11- Il faut aussi savoir que tous les hébreux ne sont pas juifs. Les juifs sont ceux qui pratiquent le judaïsme comme religion.
    12- Il est demandé au CNRS de faire des prélèvements pour études génétiques sur les restes d’anciens araméens. N’en déplaise à certains, il est constamment rappelé que Jésus-Christ n’a absolument pas ce faciès blanc montré sur les photos des catholiques. Jésus-Christ était un araméen et son teint, ses cheveux, … ressemblaient à ceux des malgaches.
    13- Notre Aba (ou iaba) nous disait toujours de chercher nos origines. Aba est un mot qui s’utilise partout à Madagascar, y compris sur les plateaux. Aba veut dire Ray ou Dada (de l’anglais Dad) ou Pàpa (du français Papà). Aba n’est pas un mot indonésien : c’est un mot hébreu qui fait toujours partie de la langue parlée en Israël jusqu’à présent.
    14- Misaotra Tompoko ou Tumpu-ku, en ancien araméen.

    • Belle tentative mais par contre, toutes vos données sont fausses. Il faut absolument tout revoir, beaucoup trop de fausses affirmations. Pourtant, toutes les fausses affirmations que vous donnez ont déjà leurs réponses et prouvées scientifiquement. En cherchant sur internet et sur ce blog, vous avez déjà plein de réponses. Donc merci de refaire tout votre raisonnement sur des faits scientifiques svp, pas sur ce que vous avez inventé ou souhaité.

  8. Franchement, leur étude ne vaut rien. Ils parlent de mélange mais croyez-vous vraiment que racistes comme ils sont, les malgaches auraient pu se mélanger? Chaque clan reste dans son coin et se marie entre eux, meme dans un meme clan, il y a encore les histoires de caste andriana andevo hova. J’ai du mal à croire à leur histoire de mélange. Il y a forcément des mélanges oui, mais pour une petite minorité.

    • Je me suis fait la même réflexion et suis d’accord avec vous. Le racisme a la dent dure.

  9. 1) Pour un être humain, il est toujours important de savoir quelles sont ses racines.
    2) Le fait de ne pas le savoir ne doit pas constituer en tout cas un facteur de blocage.
    3) Mais si l’on a eu l’occasion de le savoir (l’origine de ses encêtres) , pourtant on est mal à l’aise de le savoir, on ne l’assume pas,…là c’est qu’on a vraiment un problème ! Et tout humain qui présente ce syndrôme n’irai pas très loin

  10. Plein de réponses sur internet et sur ce blog concernant l’origine des Malgaches ? J’en doute.
    Je répète : les malgaches ne viennent pas d’Indonésie.
    Par ailleurs, il n’y a pas de « castes » à Madagascar. Cela n’existe pas ici.
    Sinon dites aux français d’appliquer d’abord cette notion chez eux. S’ils acceptent. Car les nobles et les roturiers existent toujours là-bas.
    Pour ceux qui ne le savent pas, ce mot a été inventé et utilisé par les Sociologues dont Claude Lévi-Strauss pour étudier la société particulière de l’Inde.

    • Sujet déjà réglé, du moins pour les Merina. Voir étude du CNRS ici : https://www.koolsaina.com/cnrs-genetique-malgaches-origine-ancetres/

      Sinon, castes = firazanana. Andriana, hova, mainty, andevo, que vous le vouliez ou non, cette question est toujours posée au moment du mariage (surtout chez les andriana, qui n’aiment pas se mélanger avec les autres castes et rester entre andriana de sang royal).

      Et vous, de quelle caste êtes-vous ? Sûrement pas andriana. Car si vous en étiez un, vous n’auriez pas ce discours. CQFD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*