Une femme malgache rapatriée des Seychelles vidée de ses organes

Quelle histoire rocambolesque ! Une femme malgache partie travailler comme baby-sitter aux Seychelles y est décédée l’année dernière. Son corps avait été rapatrié en février 2017 à Madagascar. La famille avait pour consigne de ne pas ouvrir le cercueil car il avait été saupoudré de produits chimiques.

« En fait, nous avons été menacés de rembourser les frais de transport d’environ 40 millions d’ariary, si nous avions insisté pour desceller le cercueil. Alors, nous ne l’avons pas fait », indique le père de la victime à l’Express de Madagascar.

Un an plus tard, lors d’un famadihana, la famille a la surprise de découvrir que le razana avait été complètement vidé de ses organes. « On a changé son pariétal par un objet ressemblant à une noix de coco, ses cheveux ont été remplacés par une perruque et son ventre rempli de sachets.

Et elle a été complètement démembrée », rapporte un témoin oculaire. Pour le moment, aucun communiqué officiel du gouvernement seychellois sur le sujet. Mais l’enquête suit son cours. Comme d’habitude, pas sûr que ça aboutisse à quoi que ce soit…

Source : L’Express de Madagascar

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Andry

Trafic d’organes tout simplement! Triste histoire!

Tedd Sauzier

comme moi j ai une copine malgache ; et elle est la maman de ma petite fille et moi je part souvent a madagascar et y en a beaucoup des amies malgache . j etait surprise quand j ai attende sa. je veut faire ma par et ecrict le department concernant pour regarder dans cet suject et rectifie sa. il faut avoir la verite^

error: