Refus de visa pour des enfants adoptés par un couple français

  • 275
  •  
  •  
    275
    Shares

Encore une histoire de demande de visa qui frise le ridicule. Selon Zinfos974, un couple de Français a adopté des jumeaux malgaches en 2016. Ils avaient été placés dans un orphelinat par leur père, après le décès de leur mère en couche. Et depuis, ils n’arrivent pas à partir en vacances avec les enfants à la Réunion car leurs visas sont systématiquement refusés.

Pourtant, les petits portent le nom des parents d’adoption. Mais ils restent de nationalité malgache et ont donc besoin d’un visa pour sortir de Madagascar. « On nous dit que nous n’offrons pas suffisamment de garanties de quitter la zone Schengen avant l’expiration des visas », explique Sabine, la maman.

« Ça me met en colère car tous les papiers sont en règle […] On a transmis des billets d’avion aller/retour, des lettres d’engagements. Mon mari est directeur d’une société à Madagascar, on a fourni ses contrats de travail, mais ça ne suffit pas ». Depuis, leur recours au consulat pour cause de visas refusés est resté sans réponse.

Au final, le couple a fini par engager un avocat. Mais l’ordonnance de garde et d’autorité parentale délivrée à Madagascar a été déboutée par le TGI de Saint-Denis au motif que « le père biologique ne pourrait plus exercer son droit de visite, alors que nous habitons à Madagascar. On veut juste pouvoir circuler, on ne compte pas s’installer », raconte la mère de famille.

Source : Zinfos974.com

Une réponse à “Refus de visa pour des enfants adoptés par un couple français”

  1. Je veux pas être sceptique mais cette ambassade de france est une vraie honte pour la liberté égalité fraternité. Ce sont des sans coeur qui prennent plaisir à faire souffrir les familles. Faites une action en commun et poursuivez l’Etat français en justice, vous finirez par gagner parce que les droits de l’homme ne sont pas respectés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*