VIDEO. « Certains cordonniers mangent leurs propres chutes de cuir », dixit TV5

La présumée tentative d’assassinat d’Andry Rajoelina ne saurait détourner l’attention sur les sujets extrêmement urgents et importants à Madagascar. En effet, malgré les alertes lancées, la famine continue de perdurer dans le sud du pays. Et selon ce reportage de Gaëlle Borgia, journaliste correspondante de TV5 Monde, « certains cordonniers consomment leurs propres chutes de cuir » lorsqu’ils n’arrivent plus à vendre.

De son côté, l’Etat annonce la mise en place de projets sur 18 mois mais en attendant, l’extrême urgence est de donner à manger aux réfugiés climatiques. Or, les ONG ont des difficultés à assurer cette mission à cause de l’insécurité causée par les dahalo. Enfin, ventres vides ne sauraient sûrement pas attendre 18 mois, d’autant plus que la concrétisation des projets du gouvernement reste incertaine.

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
leobe

il y a plus de probabilité que ce buzz médiatique que fait l’Etat n’est ni plus ni moins qu’un énorme mascadade, prenez rien que ces deux affirmations:
– Des millions d’euros ont été trouvé chez les suspects
– Une arme, vraisemblalement un(01) fusil a pompe ont été trouvés pendant les perquisitions, les munitions ressemblent aux cartouches 12 gauge
Les questions a deux balle qui se pose est:
– Si les terroristes ont été financés a la hauteur de plusieurs milliers/millions de dollars, quels moyens ils ont utilisé pour attenter a la vie de Rajoelina?
– Des plans d’itineraires de Rajoelina ont été trouvés? comment peut-on mettre en danger la vie de Rajoelina avec un fusil a pompe, en plus c’est une arme très bruyant, ce n’est pas compact comme l’UZI, comment des cartouches 12 gauge peut atteindre de loin sa cible?
Bref, les autorités de ce pays nous prennent t-ils vraiment pour des ânes? Les étrangers ils doivent sacrément se foutre de notre gueule a cause de cet autorité ridicule vraiment

Gérard

à chacun son métier
que la police s’occupe de l’enquete en cours, sous le controle d’un juge….
que l’état, le PAM et les ONG fassent cesser cette famine du sud qui n’est pas tolérable
et que les journalistes, la societe civile, soient encouragés, par nous, mais aussi par l’état à alerter quand cela est necessaire
les mensonges et les faux semblants ne tiendront pas dans la durée, et ne feront qu’aggraver les choses, pour les victimes mais aussi pour les responsables qui auront cru pouvoir se protéger en se voilant la face, ou en tentant de faire diversion

error: