VIDEO. Un documentaire sur l’importation d’esclaves malgaches à la Réunion

Raphaël Thiébaut, chercheur post-doctoral en histoire, parle de la traite des esclaves malgaches vers l’île de la Réunion. Selon le chercheur, les navires qui s’adonnaient à ce commerce transportaient à la fois des esclaves mais aussi des vivres. Il estime le nombre d’esclaves malgaches importés entre 150 000 et 200 000, ce qui représente environ 10% de la traite mondiale faite par les Français à l’époque.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
dolso

Merci à ce chercheur qui ose re-situer clairement les perversités de la colonisation hypocrite et meurtrière, surtout de la part de « la grande muette », reny malala, laquelle, jamais ne penserait à « s’excuser et encore moins à demander pardon à tous ceux qui ont péri, comme l’ont fait par exemple New Zealand.
En 2018, la veille de mon départ de Port Vila-VANUATU, par hasard, j’ai rencontré des gens qui m’ont demandé d’où je viens. L’homme tout fier, me dit « mes arrières arrières grands parents viennent de Madagascar ». En effet, les négriers français profitaient des territoires volés dans le Pacifique pour les cultures d’exportation ayant participé à l’enrichissement croissant de la France. Leur monnaie, « vatu » est un mot invariable aurait-il un hypothétique parenté au mot « vato » ?
Un article parle aussi d’une communauté, au Brésil, de descendants d’esclaves malgaches, après un éventuel passage du côté de la Polynésie…à étudier pour ceux qui sont dans la filière Histoire à Ankatso.

error: