VIDEO. Les habitants d’Ambohitrimanjaka manifestent pour préserver leurs rizières

  • 200
  •  
  •  
    200
    Shares

Le projet de construction de la ville nouvelle Tanà-Masoandro prévoit le remblayage des rizières appartenant aux habitants d’Ambohitrimanjaka. Bien évidemment, les paysans refusent de perdre leurs terres. Mais bien au-delà, ils expliquent que le remblayage de ces rizières peut être dangereux pour Antananarivo (voir reportage vidéo).

De plus, ces rizières servent de greniers à riz pour les alentours et même pour d’autres régions de Madagascar. Pour toutes ces raisons, nous pensons que la meilleure solution est de relocaliser Tanà-Masoandro dans un autre endroit. Les terrains appartenant à 100% à l’Etat, sans rizières, ce n’est pas ça qui manque quand même !

S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
oeilvoitout

La population n’a pas encore compris, c’est le busness qui compte, comme ça les grossistes étrangers pourront importer du riz et augmente le déficit commercial du pays et les politiques touchent leurs primes en devise à l’étranger. Chassez le naturel, il revient au galop.

Brandon

Ce projet est mal ficelé . Pourquoi ?
1- Pour Tanamasoandro, il a fallu préciser depuis les propagandes que ce sera tout près à Ambohitrimanjaka, pour 1 000 Ha et avec une expropriation massive sans contrepartie viable pour les descendants ;
2- la RN54 ne pourra pas supporter le transport des remblais
3- il suffit de déplacer le lieu : après le Golf ou vers l’Est ou vers le Nord de Tanà, mais ne pas appauvrir encore plus la population

Steph

Le TGV n’a pas compris le concept de ville nouvelle. Chez reny malala, les villes nouvelles sont toutes à plus de 30 km. Ah oui, j’oubliais, un Bac-3 ne peut pas comprendre quelque chose d’aussi basique.

error: