VIDEO. « Je vais continuer à dénoncer des choses s’il le faut », dixit Gaëlle Borgia

Pour la première fois, la journaliste Gaëlle Borgia est revenue sur la campagne de dénigrement dont elle a fait l’objet après avoir révélé une vidéo où des réfugiés climatiques mangent des chutes de cuir destinées à fabriquer des semelles. « Comment j’aurais pu inventer un fait aussi grave, aussi triste ? […] Je ne fais que relater les faits ! », soupire la journaliste. Ses détracteurs lui reprochent aussi de faire des reportages négatifs sur Madagascar. « Je ne peux pas enjoliver une réalité ! Si les faits sont un peu sombres, je n’y peux rien ! », répond-elle.

Concernant l’acharnement à son égard sur Facebook, la journaliste confesse : « C’était assez violent, c’était pas facile à vivre, c’est assez grave le cyber-harcèlement ! On ne s’en rend pas compte mais c’est pesant, ça grignote petit à petit le cerveau, ça peut faire du mal en fait ». Cependant, Gaëlle Borgia veut continuer sa mission d’informer au mieux : « J’ai décidé de ne pas me laisser guider par la peur, je vais continuer à dénoncer des choses s’il le faut, c’est mon boulot ! » Ci-dessous la vidéo de son interview intégrale.

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Analyste

Merci Gaëlle Borgia, on compte toujours sur toi pour dénoncer leurs magouilles, merci d’exister !

MDRM

Les élections approchent vite alors Andry Rajoelina va la mettre bien dans son collimateur parce qu’elle n’arrête pas de le déranger en dévoilant ses magouilles. Heureusement qu’elle est protégée.

error: