VIDEO. Un médecin chercheur congolais serait à l’origine du Covid Organics

Depuis quelques jours, le nom du docteur Jérôme Munyangi, un épidémiologiste congolais, circule massivement sur les réseaux sociaux. La raison ? Ce médecin chercheur serait l’homme qui est derrière le Covid Organics, un remède traditionnel présenté par Andry Rajoelina comme un « médicament préventif et curatif contre le coronavirus » et surtout « conçu par l’IMRA (Institut malgache de Recherches appliquées) ». Alors, qu’en est-il réellement ?

Dans cette interview vidéo réalisée par la chaîne Umuvugakuri, le médecin congolais se présente comme « responsable des essais cliniques et recherches médicales et scientifiques de la Maison de l’artemisia ». « Nous avons envoyé le même modèle de mail à plusieurs ministres. On a balancé comme ça. Et c’est la République de Madagascar qui a mordu à l’hameçon », déclare-t-il. Mais dans quel but exactement ? Pour en savoir plus, regardez la vidéo.

Lire aussi : Selon RFI, aucune commande de Covid Organics n’a été passée par le Sénégal
Lire aussi : « Le Covid Organics est-il réellement un produit vita malagasy », dixit Fanirisoa Ernaivo
Lire aussi : Jeune Afrique révèle qui est l’auteur de la lettre reçue par Andry Rajoelina le 24 mars

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Analyste

Si je comprends bien ce médecin, il avait besoin de 3 000 000 euros pour faire ses essais cliniques ? Et il n’a pas eu le budget donc les essais cliniques se font sur les enfants malagasy ? Seul Madagascar a mordu à l’hameçon. LA HONTE !!!!!

edith elom

Vous préférez les vaccins de Bill Gates?Soyez fier du président Malgache qui est comme David face à Bill Gates et l’OMS.Par quoi êtes vous aveuglé? L’Occident? Calmez vous,si TRUMP entérine la recherche malgache et pas vous,alors vous êtes plus malade que lui.Honte à vous

Analyste

Je ne suis aveuglé par rien du tout justement. Je vois tout clairement, je suis lucide. Et on ne peut pas concevoir un médicament en 2 semaines, soyons sérieux. Les Malagasy ne sont pas des cobayes. Il fallait attendre les résultats des tests cliniques avant de lancer ce médicament, au lieu d’empoisonner le peuple.
Au moins, les Congolais ont une éthique, et ils attendent les résultats des essais cliniques avant de commercialiser le Manacovid.
Au fait, beaucoup de Malagasy se plaignent des terribles effets secondaires après avoir essayé ce médicament même pas au point. Je vous parle même pas des effets à long terme sur les reins. Bon courage à ceux qui se sont sacrifiés.

indecise

Bonjour
Il ne s’agit pas d’un médicament mais d’un remède.Merci

error: