L’Express de Madagascar dément avoir désinformé et affirme avoir vérifié l’information

  • 279
  •  
  •  
    279
    Shares

Mise à jour : à l’heure où nous publions ce billet, l’Express de Madagascar a soudainement désactivé sa page Facebook.

Suite au tollé provoqué par leur article intitulé « Voyage à l’extérieur : Restriction pour les femmes », l’Express de Madagascar a réagi sur sa page Facebook. « Monsieur le Président, chères lectrices, chers lecteurs. Nous reconnaissons ici qu’avec ce titre en première page, nous voulions attirer l’attention. Nous reconnaissons l’aspect survendeur de notre Une. Mais il n’y avait, à aucun moment, l’intention de nuire, encore moins velléité de désinformer », écrivent-ils.

Et de conclure : « Toutes les démarches ont été entreprises par notre journaliste, pour vérifier l’information. Monsieur le Président, chères lectrices, chers lecteurs, la première et la seule mission de L’Express de Madagascar ainsi que des autres titres du groupe est d’informer. Nous mettons, nos journalistes mettent un point d’honneur à faire leur travail de la manière la plus professionnelle possible. » Qu’en pensez-vous ?

Monsieur le président de la République Andry Rajoelina, chères lectrices, chers lecteurs.

Ces derniers jours ont été…

Publiée par L’Express de Madagascar sur Samedi 5 octobre 2019

7 commentaires à propos de “L’Express de Madagascar dément avoir désinformé et affirme avoir vérifié l’information”

  1. Moi personnellement, je pense que l’Express dit vrai et ils ont bien fait de faire un communiqué. Mais maintenant, le plus inquiétant encore, c’est qu’on a donc fait pression sur ce journal pour qu’ils désactivent leur page Facebook. ça ressemble bien à de la dictature non?

  2. Monsieur le président de la République Andry Rajoelina, chères lectrices, chers lecteurs.

    Ces derniers jours ont été pour le pays, ses citoyens, ceux qui le gouvernent et ceux qui les informent, bien riches en émotions.

    Pour cette fois, le titre de notre édition du samedi 05 Octobre 2019, a fait sortir de leur quiétude de la fin de semaine, bien des lecteurs, principalement des lectrices, mais surtout vous monsieur le Président.

    Dans sa livraison de ce samedi titrant : « Voyage à l’extérieur : Restriction pour les femmes » , l’Express de Madagascar a rapporté des mesures appliquées à nos frontières, notamment aeriennes, vis-à-vis de certains de nos concitoyens, appartenant particulièrement à la gent feminine.
    Nos lectrices et lecteurs ont été à juste titre outrés par des dispositions qui semblent violer l’un des droits fondamentaux de l’Homme, celui de se déplacer en toute liberté. Vous êtes, monsieur le Président, parmi ceux, si ce n’est le premier, à avoir réagi de manière véhémente à l’article.

    A raison, encore une fois, puisque notre journal a été témoin et a toujours rapporté votre souci de protéger, de respecter la femme Malgache et de lui donner la place qui lui revient dans la société. Lorsque vous êtes venu au secours des travailleuses en détresse, le journal en a fait l’écho. Quand vous mettez en avant les capacités des femmes et votre confiance en elles, jusqu’à faire d’elles vos plus proches collaboratrices, les titres du groupe L’Express n’ont pas manqué de le souligner.

    Monsieur le Président, chères lectrices, chers lecteurs. Nous reconnaissons ici qu’avec ce titre en première page, nous voulions attirer l’attention. Nous reconnaissons l’aspect survendeur de notre Une. Mais il n’y avait, à aucun moment, l’intention de nuire, encore moins vélléité de désinformer. Toutes les démarches ont été entreprises par notre journaliste, pour vérifier l’information. L’information ayant été reçue tardivement, certaines sources, notamment auprès du ministère du travail, n’ont pu être jointes. D’autres ont demandé à ne pas être citées, mais leurs propos ont été bel et bien rapportés entre guillemets. Le département de la sécurité publique, enfin, que nous avons en même temps assimilé à une source gouvernementale, nous a expliqué exactement les mêmes procédures relatées dans son communiqué du samedi 05 Octobre, déjà rapportées dans l’article. Nous tenons à préciser qu’à aucun moment, il n’a été mentionné que la sécurité publique a parlé d’autorisation maritale. Cette information a été corroborée par une autre source.
    Par ailleurs, toutes ces informations ont été également rapportées dans le titre en malgache du groupe : Ao Raha.

    Monsieur le Président, chères lectrices, chers lecteurs, la première et la seule mission de L’Express de Madagascar ainsi que des autres titres du groupe est d’informer. Nous mettons, nos journalistes mettent un point d’honneur à faire leur travail de la manière la plus professionnelle possible. La perfection n’est pas de ce monde et les défaillances peuvent exister, mais en aucun cas, il n’y a eu et n’y aura de notre part, volonté de nuire à qui que ce soit.

    • L’express persiste et signe donc. Ils ont vérifié l’info et le font savoir. Pourquoi avoir effacé leur page Facebook ??? Ils ont eu des menaces ? Des pressions ? Tout ça va mal finir. On n’a jamais eu ça avec Ravalomanana ni même avec Rajao.

    • L’Express, ils ont réactivé leur page et supprimé leur communiqué!!! krkkrkr
      Mais des captures circulent sur Facebook aussi 😉

  3. Lu dans l’Express.

    « Clair et net. Le président de la Répu­blique Andry Rajoelina a affirmé sans ambages que toutes les femmes peuvent partir à l’extérieur sans la moindre restriction ni autorisation maritale comme il a été écrit au conditionnel dans notre article relatif à ce sujet le samedi 5 octobre. Au vue de la mise au point clair faite par le PRM, la Rédaction, après cette publication issue de sources authentiques mais qui après parution a été suivie de démenti, tient à présenter ses excuses auprès du Président de la République et de son épouse Mialy Rajoelina ainsi qu’à ses lecteurs. »

    Ah bon ??? Au conditionnel maintenant ? Alors que dans leur communiqué, ils disent qu’ils ont vérifié l’information ? Il y a comme un problème de fiabilité chez l’Express. On savait déjà que ce journal est pro Rajoelina à 100% mais là, il y a un vrai problème de professionnalisme, ça se contredit dans tous les sens et ça s’autosencure en fermant sa page Facebook.

    • L’Express de Madagascar a perdu toute sa crédibilité en seulement une journée. Je les plains.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*