Le Pôle Anti-Corruption dénonce les évasions organisées des détenus

En plus d’être un véritable petit paradis pour les violeurs et les pédophiles, Madagascar est aussi un eldorado pour les personnes qui détournent de l’argent. Depuis 2009, la corruption y est généralisée et se pratique en plus haut lieu. Pire encore, selon le PAC (Pôle Anti-Corruption), les détenus bénéficient de « sorties irrégulières ». Autrement dit, leur évasion est organisée de manière à ce qu’ils puissent échapper à la « justice » malgache.

La plupart sont d’ailleurs libérés pour partir se réfugier à l’étranger, tandis que d’autres jouissent d’une immunité. Par conséquent, les dossiers traités par le PAC sont souvent bloqués, puisque les prévenus ont été libérés à l’insu des magistrats. Ces libérations illégales font le bonheur d’un petit réseau de mafieux qui s’est accaparé toutes les richesses de Madagascar, tandis que les Malgaches s’appauvrissent un peu plus chaque jour.

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Analyste

La descente aux enfers a commencé depuis 2009 avec le coup d’Etat de Andry Rajoelina. Et dire que ce vieux Dj va se faire réélire avec ses doublons en 2023 !

MDRM

En gros, si tu veux devenir millionnaire en euro, le mieux c’est de faire de la politique à Madagascar. C’est plus sûr que de gagner à l’euromillion ou au loto !

error: