Les anciennes Miss Madagascar dénoncent aussi le comité d’organisation

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hier, nous vous avions révélé qu’il existe une mésentente entre le comité d’organisation du concours Miss Madagascar et Binguira Valérie, la Miss Madagascar 2019. Et aujourd’hui, on vient d’apprendre dans la Gazette de la Grande île que les anciennes miss confirment les affirmations de Binguira Valérie. Les langues commencent donc à se délier.

« J’ai pu participer à Miss Monde 2018 avec l’appui de ma famille, laquelle a fait toutes les démarches pour que j’y aille malgré la réticence du comité. Au final, celui-ci s’est chargé du paiement des droits et des billets aller-retour. J’y suis allée sans coaching, en prenant en charge mes vêtements et accessoires ainsi que mon visa pour la France » déclare Miantsa Valisoa, la Miss Madagascar 2018, dans les colonnes de la Gazette.

« Le comité a pris tous les cadeaux que j’ai reçus en tant que Miss Madagascar 2016, dont mon billet d’avion pour Maurice et de l’argent. La responsable a surtout brisé mon rêve de participer à Miss Monde, en avançant que je n’ai pas eu le visa alors que je l’ai obtenu. J’ai même la copie du visa », avance Samantha Todivelo.

Cette année, le concours Miss Monde se passera à Londres, dans la capitale de la monarchie la plus puissante du monde. Compte tenu des tensions entre le comité d’organisation et Binguira Valérie, il se peut que le comité envoie l’une de ses dauphines, à savoir Miss Boeny ou Miss Analamanga, pour représenter la Grande île. A suivre donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*