Elections présidentielles : le site de la CENIT a été piraté

Pendant que les Malgaches attendent avec impatience la publication des résultats par bureau de vote des élections présidentielles du 25 octobre, un incident inquiétant vient de jeter le doute sur la transparence de ces élections. En effet, des individus ont piraté le site internet de la CENIT (Commission électorale nationale indépendante de transition) en y publiant de faux chiffres.

Le candidat Hery Rajaonarimampianina, soutenu par le président de la transition, Andry Rajoelina, est crédité de 96% des voix. Or, les véritables estimations de la CENIT placent le candidat soutenu par Marc Ravalomanana, Jean-Louis Robinson, en première place avec environ 30% des voix et Hery Rajaonarimampianina, loin derrière, en seconde position avec environ 15% des voix.

La question que l’on peut se poser est de savoir si cet incident relève d’un acte criminel commandité, avec des visées politiques, ou d’un geste provoqué par un plaisantin irresponsable. Par ailleurs, comment des pirates ont-ils réussi une telle opération ? A qui profite ce crime ? Peu importe son origine, cet incident jette un sérieux doute sur la bonne tenue de ces élections.

Il est vrai que la CENIT a vite tenté de minimiser l’ampleur des dégâts, en affirmant que cet acte de piratage n’a touché que la diffusion des résultats, et en clamant haut et fort que le logiciel de comptage des voix n’a pas été affecté. Mais ces seules affirmations suffiront-elles à rassurer les électeurs ? Rien n’est moins sûr et il n’est pas exclu que certains candidats malheureux exploitent cette faille pour crier à la mascarade électorale. Peut-on craindre une nouvelle crise post-électorale similaire à celle de 2002 ? Les paris sont ouverts.

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
error: