Trois hommes tentent de corrompre un gendarme pour faire libérer des voleurs de zébu

Deux-cents mille ariary (soit l’équivalent de 44 euros au taux de change du jour). C’est la somme proposée par trois hommes au chef de poste d’une gendarmerie dans le district d’Ambatondrazaka pour faire libérer deux membres de leur famille. Ces derniers sont accusés d’avoir volé des zébus. Fort heureusement, le responsable du poste a refusé l’argent et les a placés immédiatement en garde à vue.

Ce n’est pas la première fois que ce genre de scène se produit. Le mois dernier, on se souvient d’un opérateur économique chinois et de son traducteur qui ont tenté de corrompre des agents de la fonction publique mais aussi des policiers. En vain. Apparemment, certains membres des forces de l’ordre ont donc compris qu’il faut changer les mentalités. Mais combien se laissent tout de même corrompre ?

Crédit : Facebook.
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Analyste

La routine quoi….

error: