Un communiqué du ministère des Affaires étrangères provoque un tollé

Pour ceux qui n’ont pas une nationalité autre que malgache, sortir de Madagascar relève du parcours du combattant. Obtenir un passeport aussi, alors que tout citoyen devrait être en mesure d’en avoir un. Quant au visa, on vous laisse imaginer vu les queues interminables devant les ambassades. Mais ce n’était là qu’un début.

En effet, un communiqué du ministère des Affaires étrangères vient compliquer encore un peu plus les démarches administratives pour « tout travailleur migrant », selon les termes du ministère (voir ci-dessous). Et les « jeunes filles au pair » en font partie. Comme d’habitude, cela a provoqué un véritable tollé. Malgré tout, les Malgaches finissent toujours par se plier aux désirs de leurs dirigeants.

S’abonner
Notification pour
guest

10 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Analyste

Les filles et les hommes au pair ne sont pas salariés, ils rendent un service (baby sitting, cuisine, faire les courses ou autres) contre une immersion dans le pays principalement pour apprendre la langue et la culture. Depuis que Rajoelina est au pouvoir, c’est vraiment une explosion des incompétents, à commencer par lui en premier qui donne l’exemple. Et dire que ce nul va encore se présenter en 2023. On n’est pas sorti de l’auberge !

hanitra

Comme vous dites. Mais ce communiqué sans signature est-il légal? j’ose espérer que non!

Analyste

Vu que ça a été publié par le ministère même, pour eux c’est légal même si c’est pas conforme du tout.

François

« Jeune fille au pair » dixit le communiqué. Et les garçons alors ? Et ça passe comme si de rien n’était. Les Malgaches sont toujours aussi arriérés.

hanitra

On se croirait au temps de la dictature socialiste de Ratsiraka où sortir du territoire Malgache relevait du parcours du combattant.
J’ai dû renoncer à des vacances au pays en ces temps-là, car il fallait, à chaque retour en France, un visa de sortie, alors que ce fameux « visa de sortie pour études « était déjà mentionné sur un feuillet du passeport et que l’on avait aussi sur nous, notre carte de séjour-étudiant en France!

MDRM

Ça râle beaucoup mais comme dit le rédacteur, ça passera quand même vu qu’on accepte toujours tout. Ils vont se faire un pognon de fous dans les ministères parce que ça va y aller avec les dessous de table. Ils sont malins pour se faire un max de pognon sur le dos des gens Rajoelina & cie

patriot

Pour les trafics illicites qui entre et sortent du territoire, c’est une gabegie sinon un flou total
Au lieu de se concentrer sur les vrais trafics illicites, ils s’en prennent aux jeunes qui veulent sortir du pays, c’est a peine croyable cette décision

Smart

Un jeune au pair s’occupe des enfants de la famille et de petites tâches ménagères. Il est donc considéré comme travailleur à titre service

hanitra

Peut-être que le statut de jeune fille/garçon au pair a changé, mais de mon temps, les filles/garçons au pair étaient à la base, des étudiants qui étaient logés, nourris, blanchis et rémunérés en dessous du SMIC; en échange de garde d’enfants (à la sortie de l’école) et de petites tâches ménagères.

hanitra

Suite de mon post:
Nous n’étions donc pas considérés comme des salariés.

error: