VIDEO. Une célébration morose du retour de l’indépendance de Madagascar

  • 511
  •  
  •  
    511
    Shares

Morose. Voire malaise. Voilà comment on pourrait décrire la célébration du 60ème anniversaire du retour de l’indépendance de Madagascar. D’abord, parce que la pandémie de coronavirus est gérée de manière catastrophique dans la Grande île. La preuve : alors qu’Andry Rajoelina avait assuré pouvoir « sauver le monde » avec son Covid Organics, Madagascar est toujours dans le rouge. A contrario, les pays européens et asiatiques sont au stade de déconfinement général, et ce, sans avoir eu besoin d’utiliser une seule goutte de Covid Organics.

Ensuite, l’énorme tollé provoqué par la construction de l’infâme colisée de la honte au sein du Rova d’Antananarivo a fortement contribué à l’impopularité d’Andry Rajoelina, qui était pourtant déjà au plus bas. Cette polémique n’est d’ailleurs pas près de s’arrêter et comme on l’avait déjà dit, ça ne se tassera pas. Enfin, Andry Rajoelina s’était engagé à faire restituer les Nosy Malagasy (îles éparses) à Madagascar d’ici le 26 juin 2020. Là aussi, c’est l’échec total. Pire encore, son intervention sur ce dossier a permis à la France d’affirmer sa présence comme jamais ! En effet, aujourd’hui, un décret pour faire des Nosy Malagasy un territoire français est en cours d’élaboration.

S’abonner
Notifier de
guest
9 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Kiko

De la parade à 4 sous…peuh !

Analyste

Ça résume la situation. Et la supercherie de Gasycar qu’il annonce comme une voiture malagasy. Il a un problème psychologique, c’est triste. Il faut qu’il se soigne, c’est grave d’avoir un président fou et qui n’a plus toute sa tête.

mpandalina

En fait s’il avait écouté ce qu’on lui a dit, il en serait pas là aujourd’hui. Le coronavirus, fallait fermer les frontières mais il a pas voulu, le colisée, fallait pas le faire mais il a pas voulu, les îles éparses, fallait pas y toucher maintenant mais il a pas voulu. Au final, il récolte ce qu’il sème. Beaucoup de gens aussi lui demandent de démissionner, MIALA RAJOELINA, il veut pas. Il va voir ce qui va lui arriver.

ntkrktb

dans ce cas présentez vous. c’est facile de descendre quelqu’un mais est-ce aussi facile de prendre sa place? diriger un pays, Madagascar qui plus est, n’est pas comme diriger une voiture, suffit pas de dire « je veux ça » pour avoir ça. la géopolitique c’est

ntkrktb

plus compliqué que les simples paroles. je ne défend personne, je veux juste être objectif : qu’avez-vous accompli pour votre pays ? même a vôtre échelle ?

Mirana

En tout cas, Président de la République ou leader malagasy est la place de quelqu’un d’autre que nous devrons trouver, mais nullement de Andry Rajoelina.
La place de Rajoelina est celui d’un homme d’affaires et de la publicité, il sait vendre et se vendre. Il est complètement nul en président, il est en train de…se chier.

dolso

le grand malheur Mirana,c’est que nous ne pouvons faire élire le bon malgache que nous pourrons trouver, ce sont les « grands » qui supervisent tout à leurs manières.

mpandalina

Meme si je me présente, vous savez comme moi que Radomelina est spécialiste des doublons de CNI, 1 million de doublons pour se faire élire, la honte!
Et c’est trop facile de dire, presentez vous, il a voulu cette place de président, il l’a volé cette place, alors qu’il assume. Sinon, ben qu’il crève comme un rat, c’est tout ce qu’il mérite ce voleur assassin.

dolso

notre malheur c’est de ne pas pouvoir choisir un vrai malgache pour diriger le pays: si ce n’est pas renimalala qui décide, ce sera partiellement les bekintana. Vlado attend son tour car en 2009 et 2018, pour l’île rouge-verte, il a fait pression à sa manière comme aux usa pour imposer Trump. Les yeux bridés,à l’affût, laissent faire entre eux ces visages pâles, et ainsi profiter des retombées de ces gueguerres.. et il nous restera le forum pour nos frustrations.

error: