VIDEO. Une mère de famille des bas quartiers raconte ses galères

Habituellement, le lundi de Pâques est synonyme de fête et de consommation à Madagascar. Mais dans les foyers les plus modestes, ce n’est pas le cas, surtout depuis l’apparition du coronavirus (Covid-19). Dans ce reportage, une mère de famille raconte qu’elle a acheté le repas de midi du jour pour une famille de sept personnes avec moins de 2000 ariary (soit 0,50 euros).

Avec cette somme, elle a pu s’acheter un peu de brède, des oignons et des tomates. Le tout a été accompagné par deux « kapoaka » de riz. Pour le jour suivant, elle doit encore réfléchir à trouver de l’argent. Mais comme il n’y a pas de travail, elle a beaucoup de mal à s’en sortir. Alors quelques bonnes volontés malgaches l’aident.

Mais plus inquiétant encore, une de ses petites filles semble avoir une toux sèche dans le reportage vidéo. Or, la toux sèche fait partie des symptômes du Covid-19. En principe, il faudrait tester l’enfant. Bref, on continue à penser que pour le cas de la Grande île, il faut tester tout le monde, sinon, on risque d’avoir des porteurs sains (ou pas) éparpillés un peu partout. Et là, ça craint !

S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lova

Ça se trouve, la petite a le coronavirus et sa mère n’est même pas au courant.

error: