VIDEO. Témoignage de lycéennes qui se prostituent pour financer leurs études

Se prostituer pour financer ses études est devenu une pratique assez courante à Madagascar à cause de la pauvreté. Ce phénomène touche d’ailleurs aussi les pays riches, où une certaine catégorie d’étudiants souffre de précarité et loue leur corps pour payer les frais de scolarité et acheter des provisions. Comment ces jeunes filles vivent-elles cette situation et comment gèrent-elles face à des clients potentiellement dangereux ? Comment envisagent-elles l’avenir ? Deux d’entre elles ont accepté de témoigner dans ce reportage par 2424.mg (voir vidéo).

S’abonner
Notifier de
guest
12 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Gérard

la plupart de ces jeunes filles mentent
elles sont tentées par l’argent facile pour sortir de la pauvreté, pour aider la famille, pour se payer des objets de luxe, (telephone ?) mais toutes les enquètes indiquent que très peu poursuivent, et encore moins terminent des études
ici comme dans les pays plus devellopés ou on les appelle « sugar baby »

Lova

Je crois que les sugar baby ne font pas le trottoir mais ont des clients réguliers qui les invitent au restau, des sorties, quelques cadeaux style parfum, vetements de marques, sacs de créateur, en échange de crac crac boum boum dans une chambre

Analyste

Leur bourse mensuelle, c’est genre 30 000 ariary et trouver un petit boulot est difficile à Mada. Alors je comprends ces jeunes filles, j’espère seulement qu’elles ne vont pas y rester toute leur vie !

MDRM

Ne pas oublier aussi que leurs bourses d’études ne sont plus versées depuis quelques mois. Les étudiants de Tamatave qui ont manifesté ont eu un mort. Une balle tirée en l’air qui a atterri sur la cuisse selon BM à la télé nationale en plus.

Nwon

La fin ne justifie pas les moyens, mais c’est sûr que pour des obsédés sexuel c’est normal et même apprécié de voir des adolescentes se prostituer. Quelle mentalité exemplaire. Mais l’éducation malagasy est tomber bien pour en arriver à la prostitution des jeunes.

François

Franchement c’est triste d’en arriver là

Mpandalo

Pour les jeunes malgaches, je comprends vu que Madagascar est un pays pauvre.
Mais pour les pays riches, ceux et celles qui font ça le font surtout pour l’argent facile parce qu’il est toujours possible de trouver un job pour faire quelques économies et puis il y a des associations aussi pour les aider pour la nourriture.
Après, tant que ça reste un choix et qu’il n’y a pas de regrets….

Nwon

Ce n’est pas complètement vrai, aux Etats-Unis la majorité des étudiants sont forcés de s’endetter auprès des banques pour financer leurs études. A la fin de leurs études ils doivent trouver un moyen de rembourser tout cela, et parfois ça prend du temps (8 ans à galérer). En bref l’éducation est plus chère partout, mais ça ne doit pas être une raison pour se prostituer.

Lova

C’est quoi le pire ? Se taper un de ces vieux vazaha retraités de Nosy be avec le ventre flasque et bedonnant ou se retrouver ponctuellement à Tsaralalana?

leobe

la prostitution est un grand problème surtout pour les pays pauvres comme mada. a coté de cela, des activités illicites comme les prostitutions en ligne n’arrangent guère les chôses. Il existe maintenant des studios clandestins qui recrutent des filles pour faire de la prostitution sur webcam. ça rapporte gros et même plus qu’une fille peut rapporter qu’en travaillant normalement.
A mada on ne peut pas avoir la mentalité de bosser dur, travailler dur puis réussir sa carrière, peu de femmes ont de carrières brillantes et quand elles réussissent, elles quittent le pays

MDRM

La révolution orange du DJ Radomelina est passé par là. Génération sacrifiée!

Nwon

Oui bien sûr, c’est toujours la faute de l’autre, c’est à croire que les tous les Malagasy sont cons et qu’ils doivent quémander pour survivre.

error: