CORONAVIRUS. L’Etat offre une prime de 5 millions d’ariary pour trouver cette journaliste

  •  
  •  
  •  

Cette vidéo a été partagée par la page Facebook de la Police nationale malgache. D’après ce qu’on entend, il s’agit de la conversation d’une journaliste dans un cadre privé. Elle y clame que les cas de coronavirus sont présents à Madagascar depuis début mars, mais que l’Etat fait pression sur les journalistes pour cacher la vérité. Il n’en fallait pas moins pour qu’un avis de recherche soit lancé contre elle avec une prime de 5 millions d’ariary (soit environ 1210 euros au taux de conversion du jour).

Un petit conseil au gouvernement : ne perdez pas votre temps avec ce genre de choses. Faites un démenti sur vos canaux officiels de communication (Facebook, Twitter, site internet, point presse) et concentrez-vous plutôt sur ce qui est vraiment urgent et important, à savoir stopper immédiatement la propagation du Covid-19. La lutte contre les « fake news » vous prendrait beaucoup trop de temps et d’énergie, d’autant plus qu’il vous sera difficile d’identifier à 100% cette personne. Et puis, la répression à tout-va n’est pas une solution.

3 commentaires à propos de “CORONAVIRUS. L’Etat offre une prime de 5 millions d’ariary pour trouver cette journaliste”

  1. En même temps, c’est logique qu’il y ait beaucoup de cas, vu qu’il n’y a pas eu de contrôle aux frontières, et que quand il y a eu des contrôles, c’est rigolo et pas sérieux. Tout ça reste la faute de Andry Rajoelina bien sûr, qui n’a pas voulu fermer les frontières parce qu’il avait trop peur de la France. Et maintenant, il veut museler les journalistes pour qu’ils ne disent pas la vérité parce qu’il a peur de se faire lyncher. Il y a des milliers de cas, pas juste 24.

  2. C’est bien ce que je pensais. Ils cachent les morts du coronavirus! j’encourage les journalistes à sortir la vérité, le peuple doit savoir!!!!

  3. Lu dans la Vérité : « D’après les dernières explications du ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Andriatongarivo, des sanctions attendent les personnes qui véhiculent des rumeurs, des fausses informations ou autres informations qui pourraient compromettre la stabilité et l’ordre public. »

    OU AUTRES INFORMATIONS ??? DONC, C’EST BIEN UNE INFORMATION ET PAS UNE FAKE NEWS !!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*