CORONAVIRUS. Des prostituées se plaignent de ne pas avoir droit à la subvention

Parmi les mesures annoncées par Andry Rajoelina pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), il y a les subventions octroyées aux personnes en situation de précarité. Et parmi elles, il y a les prostituées (ou péripatéticiennes si vous préférez).

Dans ce reportage par TV Plus Madagascar, certaines d’entre elles se plaignent de ne pas avoir droit à cette subvention d’un montant de 100 000 ariary (environ 24 euros au taux de conversion du jour). Il faut suivre leur situation de près, ces femmes sont dans des situations très précaires et difficiles. Voici leurs témoignages.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
error: