Deux femmes épinglées pour trafic de faux certificats de tests PCR négatifs

La Covid a fait naître un business très florissant pour les laboratoires. Certains employés se sont d’ailleurs considérablement enrichis en fournissant de faux certificats de tests PCR négatifs à ceux qui en font la demande. C’est le cas de deux employées du laboratoire malgache LA2M. Les soupçons ont commencé lorsque leurs supérieurs hiérarchiques ont constaté des allers-retours étranges dans leurs bureaux.

Alertée, la Police économique a mené son enquête. Les deux employées âgées de 42 et 43 ans sont vite passées aux aveux. Elles ont confessé avoir vendu de faux certificats contre la somme de 250 000 ariary (environ 53 euros) à des ressortissants étrangers. Il faut dire que l’année dernière, c’était encore un précieux sésame pour pouvoir voyager et prendre l’avion. Heureusement, le coronavirus est devenu un virus peu dangereux, voire même banal aujourd’hui.

S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
franck

Le virus le plus commun ici , c’est le kolikoly, et on est loin de trouver le vaccin !

Analyste

Surtout avec Rajoelina au pouvoir !

error: