« Madagascar n’a aucune raison de rester pauvre », dixit Hery

Le 21 septembre 2017, Hery Rajaonarimampianina, le Président de la République de Madagascar, a pris la parole à la 72ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies. Retrouvez ci-dessous des extraits de son discours (et n’hésitez pas à commenter).

« Pour Madagascar, le choix est clair et évident : nous avons mis et mettons l’humain au centre de nos préoccupations… Nous ne pouvons donc que nous féliciter de la pertinence de ce thème et je suis heureux de partager avec vous ce que nous faisons et nous efforçons de faire à Madagascar depuis 2014, pour rendre aux Malgaches une vie meilleure et décente. »

« Nous avons accepté de relever lesdits défis, étant foncièrement convaincu que Madagascar n’a aucune raison de rester pauvre, avec ses potentialités et son peuple dont plus de 50% sont des femmes et plus de 61,3 % ont moins de 25 ans ! Si chacun à son niveau apporte avec détermination sa contribution, l’optimiste que je suis, croit au redressement économique et à la reconstruction nationale qui mènent vers une croissance retrouvée, un triptyque grâce auquel l’Etat peut mettre l’homme au centre de ses préoccupations. »

Source : Présidence de la République de Madagascar

S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Andre

Il faut d abord qui il balaie devant sa porte, Qu’ il mette sa Claudine en prison, que lui même ne soit corrompu…..Les gens sont pauvres et plutôt qu’ il ferme sa grande gueule et qu il agisse, il y a urgence…car c est une honte pour ce pays
Madagascar est très très pauvre, les gens meurent de faim, trop de corruptions et l insécurité n en parlons pas, …. Y EN A MARRE

Andre

Il faut d abord qui il balaie devant sa porte, Qu’ il mette sa Claudine en prison, que lui même ne soit corrompu…..Les gens sont pauvres et plutôt qu’ il ferme sa grande gueule qu il agisse, il y a urgence…car c est une honte pour ce pays
Madagascar est très très pauvre, les gens meurent de faim, trop de corruptions et l insécurité n en parlons pas, …. Y EN A MARRE
Ces dirigeants ne pensent au à s’enrichir pendant leur mandat, tia tanindrazana c est un mot qui n existe pas chez eux, ils appauvrissent le pays après leur passage et
les uns après les autres.

error: