Marc Ravalomanana interpelle l’OMS au sujet du Covid Organics

Décidément, la tisane bio Covid Organics, qui permettrait de prévenir et de guérir du coronavirus (selon Andry Rajoelina), n’arrête pas de défrayer la chronique. Une enquête approfondie par Fanirisoa Ernaivo a même permis de révéler que le médicament ne serait pas produit par l’IMRA mais par une autre société. Et aujourd’hui, c’est l’ancien président Marc Ravalomanana qui s’est exprimé (voir courrier).

Dans une lettre adressée à l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), il se dit « profondément préoccupé par la distribution à grande échelle de ce produit [à base de plante médicinale artemisia] faisant encore l’objet d’observations cliniques et donc non homologué par les autorités médicales et scientifiques ». A la fin de la lettre, il leur demande de « réagir » et « d’interpeller le gouvernement ». Qu’en pensez-vous ?

Lire aussi : Jeune Afrique révèle qui est l’auteur de la lettre reçue par Andry Rajoelina le 24 mars
Lire aussi : « Le Covid Organics est-il réellement un produit vita malagasy », dixit Fanirisoa Ernaivo
Lire aussi : « La preuve apportée par le président, c’est la guérison de deux patients », dixit Africanews
Lire aussi : « Refusez de prendre le Covid Organics, c’est un vaccin », dixit Fanirisoa Ernaivo

S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Izy

Est-ce que l’OMS a le droit sanctionner un gouvernement qui fait la promotion d’une tisane ?

Rajaobelina Godefroy

L’OMS devrait avoir le droit et le devoir, peut-être pas de sanctionner, mais au moins condamner toutes actions qui portent préjudice à la santé d’une population. Il faut qu’une juridiction compétente enquête profondément sur cette question. S’il est prouvé que la tisane covid organix constitue un danger immédiat ou lointain pour la santé publique à Madagascar, alors il sera question de crime contre l’humanité. M. Ravalomanana Marc a eu le mérite et l’audace de tirer la sonnette d’alarme, si ce n’est pas de lancer la procédure.

Izy

Tout ça pour une tisane ?

Analyste

Marc Ravalomanana est dans son rôle d’opposant. Je suis d’accord avec lui que cette tisane n’est pas encore au point, mais je trouve ça très humiliant de demander à l’OMS de jouer les gendarmes. On n’est pas obligé de tout le temps appeler les vazaha pour régler nos problèmes internes non ?

Godefroy Rajaobelina

L’Histoire montre que de tout temps ce sont les vazah dont l’OMS qui décident de tous les grands problèmes à Madagascar. L’indépendance et la souveraineté ne sont que de façade.

error: