Une start-up malgache lève 600 000 dollars auprès d’investisseurs internationaux

En proposant des formations dans le numérique à 44 600 ariary par mois, la start-up malgache Sayna affiche une croissance de 172% pour l’année 2021. Et l’entreprise ne s’arrête pas là puisqu’elle ambitionne aujourd’hui de se positionner sur le marché international. Pour cela, une levée de fonds de 600 000 dollars a été obtenue auprès d’importants investisseurs, selon Matina Razafimahefa, la cofondatrice de la société.

Avec une quarantaine de salariés à Madagascar, en France et en Côte d’Ivoire, Sayna ambitionne de finaliser ses deux produits, à savoir le jeu-vidéo mobile avec Sayna Academy et la plateforme de travail, Sayna Work. A ce jour, environ 450 apprenants ont été formés ou sont en cours de formation. La start-up avance également que 90% de ses étudiants ont trouvé un emploi à l’issue de la formation (micro-tâches en développement informatique, alternance, stage, CDD, CDI).

Photo : Facebook / Sayna.

Lire aussi : En trois ans, son chiffre d’affaires est passé à 600 000 euros

S’abonner
Notification pour
guest

3 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mpandalina

Plus le temps passe, et moins j’apprécie la personnalité de cette femme. Je la trouve imbue d’elle-même, prétentieuse et pas nette. En plus, elle a pris beaucoup de poids, sûrement à cause du procès que d’anciens étudiants ont intenté contre elle.

Lila

Et toi tu fais quoi pour développer Madagascar?Combien d’emplois as tu créé?C’est avec une mentalité de jaloux et de haine comme la tienne que Madagascar est pauvre.mba manaova rehefa mahay fa aza mivovoa eo foana.

Mpandalina

Tu dis ce que tu veux mais moi au moins j’ai pas été attaqué en justice pour avoir arnaqué des gens. Contrairement à elle.

error: