VIDEO. Cette astrophysicienne malgache veut construire le plus grand radiotélescope au monde

« Certains pensent que la science est une affaire d’hommes, mais la science n’a pas de genre ». Ces paroles sont de Zara Randriamanakoto, une femme malgache de 36 ans qui exerce le métier d’astrophysicienne. Actuellement basée en Afrique du Sud, elle est la première femme malgache à intégrer l’Union astronomique internationale, une ONG qui regroupe des astronomes professionnels du monde entier.

Son objectif est de construire le plus grand radiotélescope du monde. Concernant son parcours, la Malgache avoue avoir eu le mal du pays au début de son installation en Afrique du Sud et avoir rencontré des difficultés en anglais (langue qu’elle parle couramment aujourd’hui). Son conseil aux jeunes filles qui veulent suivre sa voie : « Osez rêver et préparez-vous à travailler dur. N’ayez pas peur de sortir de votre zone de confort. Commencez tôt et ayez une vision dans votre vie. »

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
leobe

mon premier problème ce n’est pas le genre, ce serait plutôt la capacité des malagasy a penser et a voir loin tout en étant réaliste. Ici c’est le contraire, la politique de Rajoelina incite les malagasy a rêver l’impossible et a vivre dans le déni. Il faut beacoup de courage et de persévérance pour pouvoir avancer dans ce domaine de la science. Ici a mada les ecervelés préfèrent faire de la lèche politique pour pouvoir détourner de l’argent parce que c’est ça la notion de noblesse ici

error: