VIDEO. « Le Covid Organics n’a pas encore obtenu d’autorisation de mise sur le marché malgache », dixit Le Point

Dans une vidéo intitulée « Ce que l’on sait sur le Covid Organics », le journal français Le Point fait un résumé de l’état des lieux de ce « remède traditionnel amélioré » malgache à base de plantes médicinales censé « prévenir et guérir le coronavirus », selon Andry Rajoelina. On savait déjà que ce « médicament » n’avait pas encore fait l’objet d’essais cliniques pour prouver son efficacité lors de sa commercialisation.

Et dans cette vidéo, on apprend aussi que « la tisane n’a pas encore obtenu d’autorisation de mise sur le marché malgache ». Selon la loi, elle ne devrait donc pas être vendue. Pourtant, on en vend dans les marchés et les grandes surfaces à Madagascar. Ceci pourrait aussi expliquer pourquoi Madagascar n’arrive pas à vendre le Covid Organics aux pays africains et se contente de faire des dons.

https://www.youtube.com/watch?v=FuI-4LzOjTQ
Lire aussi : Quand le Covid Organics est présenté comme une « infox » sur LCI
Lire aussi : Un internaute malgache alerte sur les effets secondaires du Covid Organics

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
libertad

Un médicament qu’elle soit de nature chimique ou de provenance traditionnelle comme le tisane, il faut toujours procéder a des tests concluants avant de crier sur tous les toits son efficacité, c’est le principe même du manara-penitra, le fait d’utiliser l’héritage et du renommée de l’IMRA du du feu Ratsimamanga comme couverture pour défendre la très politisée CVO ne fait pas l’unanimité de tous. Au lieu de priviliégier et mettre en avant les chercheurs et les éminents experts en maladies tout genres, on a un politicien qui aime se mettre toujours devant la scène. Voila le problème de la politique a Madagascar.

Brandon

Il ne faut pas confondre test clinique et observation clinique.
Tous les tests nécessaires ont été déjà réalisés en son temps par l’IMRA.
Le problème des occidentaux et de leurs alliés est de deux ordres :
– une question de gros sous à la clé
– la non communication de la formule par Madagascar.
Le reste n’est que de la masturbation intellectuelle.

error: