VIDEO. Faute de touristes, la population se rabat sur le braconnage de bois

Depuis la fermeture des frontières en mars 2020, les Malgaches qui vivaient exclusivement du tourisme se retrouvent sans revenus. Certains d’entre eux se sont alors mis au braconnage de bois pour se faire un peu d’argent en fabriquant du charbon et en faisant de la culture sur brûlis (maïs, manioc). Mais la déforestation de Madagascar, une des plus rapides au monde, menace la conservation des espèces endémiques. En effet, selon le WWF, la Grande île n’a jamais autant brûlé qu’en 2020. Regardez ce reportage sur la forêt du Menabe.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
MDRM

Il faut donner une allocation à chaque personne qui a perdu son travail, les fonds covid auraient pu servir à ça au lieu de s’acheter des 4×4 personnels pour les nantis ou des télés écrans plats.

error: