VIDEO. Les spectateurs envahissent le terrain après le match des Barea

Ce week-end, les spectateurs qui ont regardé le match des Barea contre la Tanzanie ont soudainement envahi le terrain vers la fin de la rencontre (voir vidéo). Personne n’est en mesure de comprendre leur motivation, d’autant plus que les joueurs malgaches sont sortis par la petite porte en ne décrochant qu’un match nul et en finissant dernier du groupe J.

Pour certains, c’est du vandalisme pur et dur. Pour d’autres, c’est l’expression de leur mécontentement contre le gouvernement malgache et sa façon de ne pas gérer les priorités. Pour nous, c’est tout simplement à l’image des dirigeants. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de pilote dans l’avion, il n’y a pas de règles ni de lois, alors chacun fait ce qui lui plaît.

S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
espoir

Je pense que ça ne suffit pas de jeter la faute a la FMF. Je m’aperçois avec déception que le « Fandrosoana » n’est pas au rendez-vous parce que beaucoup s’indignent que les malgaches ne savent pas apprécier et respecter les bonnes choses que le pouvoir a construit.
Pour moi ce n’est pas la peine de s’indigner et de s’accuser entre malgaches, le « Fandrosoana » elle n’y est pas simplement parce qu’elle dépend surtout de l’éducation du peuple et non des zava-bita qui brillent. Madagascar avancera le jour où on se rendra compte que seul l’éducation est la véritable clé du Fandrosoana

Analyste

Je pense que les dirigeants ici désignent plutôt Radomelina et sa clique orange. La FMF fait ce qu’elle peut, c’est le Dj qui passe son temps à les saboter. On se souvient encore de ses menaces, genre « fantatro daholo nareo ». Des menaces publiques, jamais vu de la part d’un soit disant président en 60 ans!

espoir

Pourquoi le Président il ne menace pas ces gens qui ont marché sur sa pelouse? Il pourrait remettre de l’ordre en disant « Fantatro daholo nareo nanitsaka bozaka irreo »

Analyste

Parce qu’il ne les connaît pas tous et puis il n’ose pas s’attaquer à un groupe de vahoaka, uniquement des individus solitaires. Il sait que l’union fait la force et qu’il se prendra une baffe et un lynchage en place publique s’il s’attaque à des groupes de personnes.

error: