VIDEO. « Nous n’accepterons pas la dictature à Madagascar », dixit Marc Ravalomanana

Dans une démocratie digne de ce nom, le rôle des partis d’opposition est indispensable et nécessaire pour éviter le risque d’une pensée unique et pointer du doigt les failles du gouvernement en place. Pour le cas de Madagascar, c’est l’ancien président Marc Ravalomanana qui fait office de chef de l’opposition.

Dans son discours de nouvel an, il dénonce les menaces, les emprisonnements, la mauvaise gouvernance et incite ses partisans à « ne pas accepter la dictature ». Et de rajouter : « Personne ne peut contrer la force d’un peuple […] Je ne laisserai pas le peuple malgache seul. » Voici son discours intégral. Qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Objectif 2021

L’opposition devrait unir ses forces, ils sont trop éparpillés.
Ravalomanana en leader incontesté.
Mahery Lanto Manandafy lanceur d’alerte et grande gueule intouchable.
Fanirisoa Ernaivo, trop discrète et pas assez présente depuis quelques mois.
Clémence Raharinirina qu’il essaie de faire dégager mais toujours là.
Fleury Rakotomalala, qui a battu Pierre Bleue au procès, c’est un signe que la dictature ne peut pas fonctionner.
Quand on regarde la force de ces gens là, on peut se dire qu’ensemble, ils seront encore plus forts pour faire bloc et réunir un maximum de monde.

error: