Une blogueuse emprisonnée pour avoir révélé des « informations sensibles » sur Facebook

  • 388
  •  
  •  
    388
    Shares

Selon le journal local Ma-Laza, une blogueuse et un membre du service de protocole de la Présidence de la République de Madagascar ont été emprisonnés pour « divulgation d’informations sensibles » sur Facebook. Toujours d’après le quotidien, cette sanction a été prononcée par le Tribunal de Première instance d’Antananarivo mercredi.

De quelle information sensible s’agit-il ? Selon Ma-Laza, cela concerne un déplacement d’Andry Rajoelina que la blogueuse, ancienne modératrice de la page Facebook « Kravaty Manga » (en soutien à Hery Rajaonarimampianina), a partagé sur Facebook.

Verdict : 6 mois de prison ferme pour la blogueuse et 18 mois ferme pour l’agent du service de protocole. Honnêtement, on ne voit pas en quoi un déplacement présidentiel peut être une donnée sensible. Un chef d’Etat n’est-il pas sensé jouer la transparence ? Ailleurs, l’agenda du Président est consultable en ligne. Ensuite, cette blogueuse malgache a juste publié une note. Sur quelles bases juridiques a-t-elle été sanctionnée ?

Source : Matv.mg

3 commentaires à propos de “Une blogueuse emprisonnée pour avoir révélé des « informations sensibles » sur Facebook”

  1. Sur quelles bases juridiques ? La base juridique de la dictature Andry TGVendrana. On est toujours en 2009, la dictature s’installe lentement mais sûrement sans jamais respecter la loi, ni la Constitution, rien. Bienvenue en enfer chers compatriotes Malagasy !!!!

  2. tsy aleo ve FaceBook mintsy no bloqué ana prezida a? tonga de efficacité total ra dictature no tanjona! merci prezida ndray hoy ny fanatika rehetra, de mody lazao oe faute an ravalo daholo e

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*