« Il est de plus en plus difficile de travailler dans un climat serein », dixit Gaëlle Borgia

Après avoir révélé au monde entier l’ampleur de la famine dans le sud de Madagascar avec une vidéo choc, la journaliste Gaëlle Borgia a fait l’objet d’une véritable campagne de dénigrement sur les réseaux sociaux. Pour la première fois, elle s’est exprimée sur ce buzz dans l’Express Maurice du 10 juillet 2021. Selon elle, « le changement climatique n’est pas à l’origine du kéré […] Cette famine est la conséquence de politiques de développement inefficaces, de manque de volonté politique, de négligence envers une région déshéritée. »

Elle ajoute aussi que « cette famine était évitable » car « les deux régions Anosy et Androy sont prospères et ont un grand potentiel agricole, touristique, halieutique avec des produits du terroir à forte valeur ajoutée ». Concernant son métier de journaliste, Gaëlle Borgia affirme qu’il est « de plus en plus difficile de travailler dans un climat serein. Certains membres des autorités affichent particulièrement leur hostilité à mon égard, d’autres sont tout à fait corrects. »

S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
leobe

Certains membres des autorités sont obligés de dénigrer Gaelle Borgia tout simplement parce qu’on leur paye pour ça ou bien qu’ils sont obligés s’ils veulent tenir leurs sièges politiques avec avantages onéreuses. Le Régime de Rajoelina mise plus sur la communication que sur le souci du bien être de la population. Ils doivent faire bonne figure coute que coute. Courage a notre journaliste

Analyste

Ça fait 10 ans que Gaelle Borgia travaille comme journaliste à Madagascar et c’est la première fois qu’elle dit que le climat de travail n’est plus serein. C’est bien la preuve que Andry Rajoelina est un dictateur.

error: